Così fan tutte

Wolfgang Amadeus Mozart

Palais Garnier - du 23 janvier au 19 février 2017

Così fan tutte

Opera buffa en deux actes (1790)

Musique
Wolfgang Amadeus Mozart
Livret
Lorenzo Da Ponte

En langue italienne

Direction musicale
Philippe Jordan
Mise en scène
Anne Teresa De Keersmaeker
Chorégraphie
Anne Teresa De Keersmaeker
Fiordiligi
Jacquelyn Wagner
Ida Falk-Winland
Dorabella
Michèle Losier
Stephanie Lauricella
Ferrando
Frédéric Antoun
Cyrille Dubois
Guglielmo
Philippe Sly
Edwin Crossley-Mercer
Don Alfonso
Paulo Szot
Simone Del Savio
Despina
Ginger Costa-Jackson
Maria Celeng
Fiordiligi (Danseuse)
Cynthia Loemij
Dorabella (Danseuse)
Samantha Van Wissen
Guglielmo (Danseur)
Michaël Pomero
Ferrando (Danseur)
Julien Monty
Despina (Danseuse)
Marie Goudot
Don Alfonso (Danseur)
Boštjan Antončič
Décors
Jan Versweyveld
Costumes
An D’Huys
Lumières
Jan Versweyveld
Dramaturgie
Jan Vandenhouwe
Chef des Choeurs
Alessandro Di Stefano

Orchestre et Chœurs de l’Opéra national de Paris
Avec les danseurs de la Compagnie Rosas

Ce spectacle fera l’objet d’une captation audiovisuelle

Une co-production Opéra national de Paris, Telmondis, Idéale Audience et Mezzo avec le soutien du CNC, réalisée par Louise Narboni.
Diffusion en direct au cinéma le 16 février, diffusion sur Mezzo ultérieurement.
Diffusion sur France Musique ultérieurement.

  • Les avant-premières bénéficient du soutien exceptionnel de la Fondation BNP Paribas

    En savoir plus
  • Mécène des retransmissions audiovisuelles de l'Opéra

    En savoir plus
  • Avec le soutien de l'AROP

    En savoir plus

Podcast


à propos


«En ce moment vous aimez un homme, vous en aimerez un autre ; l’un vaut l’autre parce qu’aucun ne vaut rien.»  

despina, Acte I, scène 9


Provoqués par Don Alfonso, vieux philosophe cynique, deux jeunes idéalistes décident de mettre à l’épreuve la fidélité de leur amante. L’amour leur infligera une amère leçon : ceux qui se croyaient phénix et déesses se découvriront corps désirants… Nous sommes en 1790, un an après la Révolution française, lorsque, pour ce qui sera leur dernière collaboration, Mozart et Da Ponte choisissent de mener cette expérience amoureuse et scientifique. Étrange musique que celle de ce Così fan tutte, complexe dans sa symétrie, souriante et pourtant d’une mélancolie presque sacrale. Étrange musique dont chacune des notes semble destinée à nous faire accepter la perte – perte du paradis, perte de la jeunesse, perte de l’être aimé – pour dessiner un monde où tout se transforme, tout est mouvement. Ce laboratoire de l’érotisme ne pouvait qu’inspirer Anne Teresa De Keersmaeker, chorégraphe, qui excelle à rendre visible sur scène la géométrie profonde des œuvres. Avec six chanteurs doublés de six danseurs, elle met en scène le désir qui unit et sépare les êtres, pareil aux interactions entre les atomes qui, quand elles se brisent, rendent possibles de nouvelles liaisons.

Galerie La presse en parle
L M M J V S D
2627282930311
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345
L M M J V S D
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
272812345

Articles liés

Offres Spectateurs

  • Soirées - de 40 ans

    Soirées dédiées aux spectateurs âgés de moins de 40 ans, avec présentation des œuvres par un intervenant, animations spécifiques et un tarif réduit de 40 % sur toutes les catégories de places

    En savoir plus
  • Pass’ Académie

    Pour ne rien manquer de la riche programmation de l’Académie, l’Opéra national de Paris vous propose deux formules de Pass' Académie.

    En savoir plus
  • Pass' Opéra

    Votre carte de réduction ! Seul ou à deux, bénéficiez dès l’achat de votre Pass de 20% de réduction sur une sélection de représentations.

    En savoir plus
Les Indes galantes