FR EN

Jan Versweyveld
Décorateur

Artiste de la saison 18/19
© Henri Verhoef

Né en Belgique, Jan Versweyveld a fait des études de scénographie à l’Institut Saint Lucas à Bruxelles et à l’Académie Royale d’Anvers. Dans les années 1980, il est l’un des fondateurs (avec, entre autres, le metteur en scène Ivo van Hove) des groupes de théâtre flamands Alt/Vertikaal et De Tijd. Il est vite considéré comme l’un des plus remarquables novateurs du théâtre néerlandais. En 1990, Jan Versweyveld devient le scénographe permanent de Het Zuidelijk Toneel à Eindhoven. En 2001, il rejoint le Toneelgroep d’Amsterdam, la plus importante compagnie théâtrale des Pays-Bas, en tant que scénographe et décorateur principal. Il a été professeur invité de l’Académie Gerrit Rietveld à Amsterdam et cofondateur du cours de scénographie à Anvers. Il a conçu les décors et les éclairages d’un grand nombre de productions théâtrales, depuis les classiques (Le Misanthrope de Molière, New York The Jan tre Work Shop 2007, Schaubühne Berlin, 2010) jusqu’aux pièces contemporaines (Vu du pont d’Arthur Miller,Young Vic de Londres 2014, Odéon Théâtre de l’Europe 2015).
 En plus de sa collaboration régulière avec Ivo van Hove et Anne Teresa De Keersmaeker, Jan Versweyveld a travaillé avec de nombreux metteurs en scène internationaux, comme Johan Simons, Guy Cassiers, Pierre Audi et Christof Loy à la Schaubühne de Berlin, à La Monnaie de Bruxelles, au Kammerspiele de Munich, à l’Opéra d’Amsterdam, au New York Theatre Workshop. Il a conçu les décors d’Elektra, Fidelio, Così fan tutte et Boris Godounov à l’Opéra national de Paris, Lulu et le cycle complet de la Tétralogie à l’Opéra de Flandre, I due Foscari à La Monnaie de Bruxelles, L’Affaire Makropoulos, La Clémence de Titus, Iolanta, Salomé à l’Opéra national d’Amsterdam. Il a conçu la scénographie du dernier projet de David Bowie, Lazarus, au New York Theatre Workshop et des Damnés (mise en scène d’Ivo van Hove) au Festival d’Avignon et à la Comédie Française. Il a reçu en 2002 un Bessie Award pour ses décors de Drumming Live (chorégraphie d’Anne Teresa De Keersmaeker) à la Brooklyn Academy of Music, en 2005, le Lucille Lortel Award et le Obie Award pour la scénographie de Hedda Gabler (mise en scène d’Ivo van Hove) au New York Theatre Workshop, le prix Proscenium, conjointement avec Ivo van Hove, pour l’ensemble de leur œuvre et le Knight of Illumination Award pour Song from Far Away (2016) au Toneelgroep d’Amsterdam.

À retrouver dans