FR EN

Edwin Crossley-Mercer
Baryton

Artiste de la saison 19/20
© DR

Après ses études à Versailles et Berlin, Edwin Crossley‑Mercer fait ses débuts en 2006 à Berlin dans Don Giovanni et est aujourd’hui invité sur les plus prestigieuses scènes internationales. Il interprète Guglielmo (Così fan tutte) au Festival d’Aix-en-Provence, fait ses débuts à l’Opéra national de Paris dans Ariane à Naxos (Harlekin), chante La Juive (Albert) à Amsterdam, La Cenerentola (Dandini) à l’Opéra national du Rhin, Hippolyte et Aricie (Thésée) aux Festivals de Beaune et de Versailles, Castor et Pollux (Pollux) au Théâtre de Champs-Élysées. À Berlin (Staatsoper et Komische Oper), il chante dans La Bohème, Der Freischütz et Doktor Faustus sous la direction de Daniel Barenboim. Il fait ses débuts américains dans le rôle de Figaro (Les Noces de Figaro) avec l’Orchestre Philharmonique de Los Angeles dirigé par Gustavo Dudamel et se produit dans Platée (Jupiter) à New-York, Vienne et Paris. Il chante le rôle-titre de Don Giovanni à l’Opéra de Dijon, incarne Jean‑Jacques Rousseau à Genève dans la création de Philippe Fénelon JJR, citoyen de Genève et Leporello (Don Giovanni) au Festival de Glyndebourne. Il interprète Papageno (La Flûte enchantée), Brander (La Damnation de Faust) et Guglielmo à l’Opéra national de Paris, Claudio (Béatrice et Bénédict) au Festival Saito Kinen au Japon, Eurymaque (Pénélope de Fauré) à l’Opéra national du Rhin, le Comte (Les Noces de Figaro) au Teatro Petruzzelli de Bari, Lescaut (Manon de Massenet) à Dallas et participe à la création de Mauerschau de Hauke Berenheide au Bayerische Staatsoper de Munich. Plus récemment, il chante Walter Fürst (Guillaume Tell) au Theater an der Wien, Leporello à Santiago du Chili, Rodomonte (Orlando Paladino) au Bayerische Staatsoper, Apollon et Adamas (Les Boréades) à Dijon, L’Enfance du Christ et La Damnation de Faust avec l’Orchestre national de France, Thésée (Hippolyte et Aricie) à Zurich et au Théâtre des Champs-Élysées, Jupiter et Pan (Isis de Lully) au Festival de Beaune. En concert et récital, il se produit notamment avec le Bayerischer Rundfunkorchester, l’Orchestre National de France ou la Philharmonie de Berlin. Lauréat en 2007 du HSBC Foundation Award et du prix Lili et Nadia Boulanger, il a enregistré Les Motets de Charpentier, Carmina Catulli de Michael Linton, Amadis de Lully et Hercule mourant avec les Talens Lyriques. 

Projets :
Don Fernando (Fidelio), Pollux (Castor et Pollux) et Dandini à Munich, Guglielmo à l’Opéra de Flandres. 

À retrouver dans