Saison passée ? (prévoir header particulier si oui) : Oui

l'heure espagnole /​ gianni schicchi

Opéra Bastille - du 17 mai au 17 juin 2018

l'heure espagnole /​ gianni schicchi

Opéra Maurice Ravel / Giacomo Puccini

Voir les séances S’abonner Réserver Poser une option

Offres personnelles sur ce spectacle

Opéra Bastille - du 17 mai au 17 juin 2018

2h20 avec 1 entracte

Langue : Français

Surtitrage : Français / Anglais

  • Première : 17 mai 2018

À propos

En quelques mots :

C’est un parfum de commedia dell’arte que distille cette soirée. Piquée de bouffe italien, L’Heure espagnole nous transporte dans la boutique de Torquemada, théâtre des infidélités de sa femme Concepcion. Latine par sa sensualité harmonique, la cocasserie des situations ravéliennes répond à celle imaginée par Puccini dans Gianni Schicchi. Lassé des sujets tragiques,
Puccini compose avec le dernier volet du Trittico une grande supercherie orchestrée par un faussaire prêt à tout pour s’enrichir.
Y compris à faire parler un mort ! Guidé par un sens pointu du détail et du ressort comique, Laurent Pelly livre une production qui remonte les pendules de l’horloger cocu et les accorde à la truculente satire sociale puccinienne. 


Représentations

En audiodescription

Avantages tarifaires

Plus de places disponibles actuellement

En audiodescription

Avantages tarifaires

Plus de places disponibles actuellement

Audios

L'Heure Espagnole - Concepcion (Clémentine Margaine)

— Par En partenariat avec France Musique

L'heure espagnole - Concepcion et Din Iñigo Gomez (Clémentine Margaine et Nicolas Courjal )

— Par En partenariat avec France Musique

Gianni Schicchi - Rinuccio (Vittorio Grigolo)

— Par En partenariat avec France Musique

Gianni Schicchi - Lauretta (Elsa Dreisig)

— Par En partenariat avec France Musique

La presse en parle

  • Doublé gagnant pour cette nouvelle production de l’Opéra de Paris, avec L’Heure espagnole, de Ravel et Gianni Schicchi, de Puccini

    Marie-Aude Roux, Le Monde, 28 mars 2004
  • Et c’est bien là l’un des atouts majeurs de cette production, l’une des meilleures signées par Laurent Pelly : une direction d’acteurs qui ne laisse rien au hasard, multiplie les détails sans s’y noyer et avec un sens aigu de l’observation.

    Michel Parouty, Les Echos, 29 mars 2004
  • C’est un régal de drôlerie, ponctué par l’horlogerie sonore de Ravel et traversé des éclats de rire de l’orchestre

    Hélène Jarry, L’Humanité 6 avril 2004.

Autour de l'œuvre

Mécènes et partenaires