Elsa Dreisig
Soprano

 En 2016, Elsa Dreisig remporte le Premier Prix féminin du concours Operalia ; elle reçoit le titre de Jeune artiste de l’année du magazine Opernwelt et elle est nommée Révélation Artiste Lyrique aux Victoires de la Musique Classique. En 2015, elle a remporté le Second Prix au Concours Reine Sonja à Oslo puis le Premier Prix féminin ainsi que le Prix du public au concours Neue Stimmen de la Fondation Bertelsmann à Gütersloh. Franco-danoise, Elsa Dreisig chante dès son enfance dans le cadre des maîtrises de l’Opéra Royal de Wallonie et de l’Opéra national de Lyon.
Elle fait ses études d’art lyrique au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris et à la Hochschule für Musik de Leipzig. Elle étudie également avec Lionel Sarrazin. Elle fait ses débuts sur scène en 2013/2014 dans Der Wildschütz de Lortzing à la Hochschule de Leipzig puis dans Semiramide de Hasse à Leipzig et à Graz. On la retrouve en 2014/2015 au Théâtre du Châtelet dans Les Parapluies de Cherbourg (rôle de Jenny) aux côtés de Natalie Dessay et Laurent Naouri, sous la direction de Michel Legrand.
Elle incarne Madame de Folleville dans Le Voyage à Reims de Rossini à l’Atelier d’interprétation dramatique et musicale de Royaumont. En 2015 / 2016, elle intègre l’Opéra Studio du Staatsoper Berlin, sous la direction artistique de Daniel Barenboim.
Très vite lui sont confiés des rôles de premier plan tels que Pamina (La Flûte enchantée) ou encore Euridice (Orfeo ed Euridice, avec Bejun Mehta). Elle participe à la nouvelle production de Juliette de Martinů aux côtés de Rolando Villazón et Magdalena Kozená, sous la direction de Daniel Barenboim. Elle est aussi Rosina (Le Barbier de Séville) à l’Opéra de Clermont-Ferrand puis en tournée en France. En 2017, elle fait ses débuts à l’Opéra national de Paris dans le rôle de Pamina, au Festival d’Aix‑en-Provence (Micaela de Carmen) et à l’Opéra de Zurich (Musetta de La Bohème).
Depuis le début de la saison, elle est en troupe au Staatsoper de Berlin où elle a récemment interprété Violetta Valery de La Traviata.

Projets :
Eurydice (Orphée et Eurydice), Glauce (Medea), Diane (Hippolyte et Aricie), Natasha (Violetter Schnee de Beat Furrer, création mondiale) au Staatsoper Berlin, Zerlina (Don Giovanni) à l’Opéra national de Paris.

À retrouver dans