Artur Ruciński
Baryton

Artiste de la saison 18/19
© DR

 Artur Ruciński fait ses débuts en 2002 à Varsovie (sa ville natale) dans le rôle-titre d’Eugène Onéguine. Daniel Barenboim l’invite au Deutsche Oper de Berlin en 2010 pour le même rôle. Il se produit au Festival de Bregenz (La Passagère de Mieczyslaw Weinberg), au Staatsoper de Hambourg (Lucia di Lammermoor), au Liceu de Barcelone (Le Roi Roger), à Valence (Lescaut de Manon sous la direction de Lorin Maazel et Eugène Onéguine), aux Arènes de Vérone (Mercutio de Roméo et Juliette). Il fait ses débuts au États-Unis à Los Angeles (Marcello de La Bohème), à l’Opéra national de Paris (Ford de Falstaff), au Royal Opera House Covent Garden de Londres (Germont de La Traviata), au Festival de Salzbourg (le Comte de Luna du Trouvère) et à la Scala de Milan (Paolo Albiani de Simon Boccanegra).
Il revient aux Arènes de Vérone pour Le Trouvère et La Traviata. Il chante I Masnadieri à La Fenice de Venise et au Festival Verdi de Parme, Le Trouvère aux Wiener Festwochen, Eugène Onéguine à Munich sous la direction de Kirill Petrenko et à Bologne, Falstaff à Francfort, Attila (Ezio) à Varsovie, La Traviata au Deutsche Oper de Berlin, Don Pasquale à Valence, Lucia di Lammermoor à Hambourg et Zurich.
En 2015, il aborde le rôle-titre de Don Giovanni à l’Opéra national de Paris. Il interprète Eugène Onéguine et Enrico Ashton au Royal Opera House de Londres, Marcello (La Bohème) au Liceu de Barcelone et il fait ses débuts au Metropolitan Opera de New York dans Madame Butterfly (Sharpless).
La saison dernière, il revient à l’Opéra national de Paris dans Lucia di Lammermoor, au Royal Opera House dans La Traviata, au Liceu de Barcelone dans Le Trouvère et fait ses débuts au New National Theatre de Tokyo (Enrico Ashton). Il vient de faire ses débuts à l’Opéra de San Francisco dans le rôle de Germont et à l’Opéra de Rome dans I Masnadieri (Francesco) et il a interprété Marcello à l’Opéra national de Paris. Artur Ruciński se produit aussi en concert dans un répertoire qui va du Messie de Haendel à La Passion selon saint Luc de Penderecki.

Projets :
ses débuts au Teatro Real de Madrid (Lucia di Lammermoor), le Duc de Nottingham (Roberto Devereux) à San Francisco, Germont au Metropolitan Opera, Robert (Iolanta) à l’Opéra national de Paris.

À retrouver dans