Pietro Di Bianco
Baryton-basse

Artiste de la saison 17/18

Pietro Di Bianco étudie le piano au Conservatoire de Salerne et se perfectionne à l’Accademia Nazionale di Santa Cecilia. Il commence l’étude du chant avec Giuliana Valente puis il obtient son diplôme au Conservatoire de L’Aquila avec Anna Vandi. Il suit les cours dirigés par Alberto Zedda à l’Accademia Rossiniana de Pesaro en 2010 et se perfectionne auprès de Raina Kabaivanska et Rockwell Blake. Il fait ses débuts dans les rôles de Don Alfonso (Così fan tutte) à l’Auditorium de l’Accademia Nazionale di Santa Cecilia à Rome et de Don Alvaro (Le Voyage à Reims) au Festival Rossini de Pesaro. Il suit aujourd’hui l’enseignement de Raphael Sikorski. En 2012, à l’invitation d’Eve Ruggieri, il fait ses débuts en France dans le rôle de Leporello (Don Giovanni) au Festival de Lacoste Pierre Cardin.
En octobre 2012, il entre à l’Atelier Lyrique de l’Opéra national de Paris, avec lequel il se produit en concert et interprète les rôles de Collatinus (Le Viol de Lucrèce), Leporello (Don Giovanni), Thoas (Iphigénie en Tauride), Don Alfonso (Così fan tutte). Au cours de l’été 2014, il chante le rôle de Beaupertuis (Il Capello di paglia di Firenze de Nino Rota) au Theâtre Petruzzelli de Bari.
En 2015, il interprète Don Profondo du Voyage à Reims au Teatro Coccia de Novara et Hidraot d’Armide de Lully au Festival de musique baroque d’Innsbruck. Il remporte le premier Prix du « Paris Opera Awards » (Salle Gaveau) en novembre 2014. En 2016, il fait ses débuts sur la scène de l’Opéra national de Paris dans le rôle de Fiorello puis chante Selim (Le Turc en Italie) au Landestheater de Salzbourg avant de reprendre le rôle d’Hidraot au Festival Sanssouci de Postdam avec Les Folies Françoises et Patrick Cohen Akenine. Il interprète des airs de Haendel à la Philharmonie de Berlin pour un concert de Radio Klassik. En 2017, il interprète Gaudenzio (Il Signor Bruschino) avec l’Orchestre National d’Île-de-France dirigé par Enrique Mazzola et Don Profondo à Lubeck et à Kiel. Projets : Maître Spinelloccio (Gianni Schicchi) à l’Opéra national de Paris, Osmida (Didone abbandonata de Mercadante) au Festival Alten Musik d’Innsbruck.

À retrouver dans