FR EN

Giacomo Puccini
Compositeur

Artiste de la saison 18/19Artiste de la saison 19/20

Giacomo Puccini est né en 1858 à Lucques. Issu d’une famille d’organistes lucquois (son père était un théoricien et un professeur célèbre), il assiste en 1876 à Pise à une représentation d’Aïda de Verdi, qui décidera de sa vocation de compositeur. Il fait ses études au Conservatoire de Milan, sous la direction, entre autres, d’Amilcare Ponchielli. Sur les conseils de ce dernier, il participe à un concours de composition lancé par la maison d’édition Sonzogno en 1883 pour un opéra en un acte. Bien qu’il ne remporte pas le prix, Le Villi sera créé en 1884 à Milan avec un certain succès. L’éditeur Ricordi lui commande alors un second opéra, Edgar.
Son troisième opéra, Manon Lescaut, lui assure la consécration et initie une fructueuse collaboration avec les librettistes Luigi Illica et Giuseppe Giacosa. Ensemble, ils écriront les trois grands chefs‑d’œuvre de Puccini : La Bohème (1896), Tosca (1900) et Madame Butterfly (1904). En 1910, La Fanciulla del West est créé au Metropolitan Opera de New York. Il compose ensuite une œuvre plus légère, La Rondine, reçue sans grand succès à l’Opéra de Monte-Carlo. L’activité de Puccini se ralentit. Un accident de voiture le laisse boiteux pour le reste de sa vie et il faut attendre 1918 pour voir Le Triptyque (Il Tabarro, Suor Angelica et Gianni Schicchi) créé au Metropolitan Opera.
Il meurt en 1924 à Bruxelles des suites d’un cancer de la gorge. Son dernier opéra, Turandot, demeure inachevé. Les deux dernières scènes seront complétées par Franco Alfano. Toutefois, lorsque Toscanini créa Turandot à la Scala de Milan, le 25 avril 1926, il posa sa baguette à l’endroit même où Puccini s’était arrêté et se tourna vers le public : « Ici s’achève l’opéra du Maestro. Il en était là quand il est mort ». Puccini est également l’auteur de quelques œuvres religieuses (Salve regina, Messa di Gloria).

À retrouver dans