Saison passée ? (prévoir header particulier si oui) : Oui

iphigénie en tauride

Palais Garnier - du 02 au 25 décembre 2016

iphigénie en tauride

Opéra Christoph Willibald Gluck

Voir les séances S’abonner Réserver Poser une option

Offres personnelles sur ce spectacle

Palais Garnier - du 02 au 25 décembre 2016

2h20 avec 1 entracte

À propos

En quelques mots :

« Le calme reparaît, mais au fond de mon cœur, Hélas ! L’orage habite encore. »  

Iphigénie, Acte I


Pour honorer la prédiction d’un oracle, Iphigénie doit tuer tout étranger s’échouant sur les rivages de Tauride. Las, c’est son frère Oreste qui accoste, assassin de leur mère Clytemnestre, qu’il a tuée pour venger le meurtre de leur père Agamemnon : telle est la lignée maudite des Atrides qui répète la mort de génération en génération… Cette chaîne de crimes héréditaires passera-t-elle par Iphigénie ? En 1779, Gluck composait avec Iphigénie en Tauride une musique qui semblait faire naître une émotion nouvelle – ni tout à fait théâtrale ni tout à fait lyrique – dans laquelle ses contemporains crurent voir la tragédie grecque enfin ressuscitée. Au réformateur de l’art lyrique répond un grand réformateur du théâtre. En 2006, les spectateurs qui poussaient les portes du Palais Garnier étaient accueillis par les silhouettes immobiles des interprètes qui les attendaient sur scène, et semblaient leur tendre une forme de miroir dérangeant. Le Polonais Krzysztof Warlikowski signait sa première mise en scène pour l’Opéra de Paris avec cette « Iphigénie » bouleversante, où les personnages au crépuscule de leur existence n’en finissent pas d’être hantés par leur passé.

Représentations

En audiodescription

Avantages tarifaires

Plus de places disponibles actuellement

En audiodescription

Avantages tarifaires

Plus de places disponibles actuellement

Audios

Podcast | Iphigénie en Tauride - Christoph Willibald Gluck

— Par En partenariat avec France Musique

Autour de l'œuvre

Mécènes et partenaires