Information spectateurs

En savoir plus

Étienne Dupuis
Baryton

Artiste de la saison 20/21

Né à Montréal, Etienne Dupuis fait ses études vocales à l’Université McGill puis à l’Atelier Lyrique de l’Opéra de Montréal. Il est fréquemment invité au Deutsche Oper de Berlin (Zurga des Pêcheurs de perles, Posa de Don Carlo, Figaro du Barbier de Séville, Germont de La Traviata, Marcello de La Bohème, Silvio de Pagliacci, le rôle-titre d’Eugène Onéguine, Renato du Bal masqué, Valentin de Faust). Il se produit aussi à l’Opéra de Montréal (Belcore de L’Élixir d’amour, Joe de Rocher de Dead Man Walking, le rôle-titre d’Eugène Onéguine, les créations mondiales de Les Feluettes de Kevin March et Another Brick in The Wall du compositeur québécois Julien Bilodeau), à l’Opéra national du Rhin, à l’Opéra de Zurich, à l’Opéra de Nantes (Zurga), à l’Opéra de Calgary (le Comte des Noces de Figaro), à l’Opéra de Québec (Enrico de Lucia di Lammermoor), à l’Opéra de Montpellier, à l’Opéra de Massy, à l’Opéra d’Avignon (Le Barbier de Séville), au Festival de Glyndebourne (Ramiro de L’Heure espagnole, l’Horloge et le Chat de L’Enfant et les sortilèges), à l’Opéra national de Paris (Oreste d’Iphigénie en Tauride, Pelléas de Pelléas et Mélisande, Belcore), au Théâtre des Champs-Elysées (Jacques de Lusignan de La Reine de Chypre de Halévy), à Opera Australia (Athanael de Thaïs en concert), au Teatro Real de Madrid et au Metropolitan Opera de New York (Marcello de La Bohème), au Bayerische Staatsoper de Munich (Figaro), à l’Opéra de Marseille (Germont et Valentin). La saison dernière, il a abordé le rôle-titre de Don Giovanni à l’Opéra national de Paris. Au cours de la saison 2019-2020, il chante Posa (Don Carlo) à l’Opéra national de Paris, Don Carlo di Vargas (La Force du destin) et Athanaël (Thaïs) au Deutsche Oper de Berlin, Albert (Werther) au Metropolitan Opera, Eugène Onéguine à Sydney. Il a interprété André Thorel (Thérèse de Massenet) et Bernard (La Vivandière de Benjamin Godard) en concert avec le Festival Radio France Occitanie Montpellier, Metternich (L’Aiglon) et Carmina burana de Carl Orff avec l’Orchestre symphonique de Montréal, John Sorel (Le Consul de Menotti) et les Lieder eines fahrenden Gesellen de Mahler avec l’Orchestre Symphonique de Longueil (Canada). Il a enregistré un CD solo, Love Blows as the Wind Blows (Atma Classique), L’Aiglon sous la direction de Kent Nagano (Decca), Usher House de Gordon Getty avec la participation de Benedict Cumberbatch (PentaTone Classics), Thérèse avec Alain Altinoglu et l’Orchestre de l’Opéra de Montpellier (Presto Classical).

À retrouver dans

Haut de Page