Felice Ross
Éclairagiste

Artiste de la saison 17/18

Née aux États-Unis, Felice Ross vit en Israël. Elle a réalisé les éclairages de nombreuses productions de théâtre, d’opéra et de ballet sur des scènes prestigieuses en Allemagne, Belgique, Corée, Espagne, France, Grèce, Hollande, Israël, Pologne et aux États-Unis. Elle s’est occupée de la conception des lumières à l’Opéra de Tel-Aviv (L’Élixir d’amour de Donizetti, Le Barbier de Séville de Rossini, Le Médium de Menotti, Eugène Onéguine de Tchaïkovski, La Traviata de Verdi), à l’Opéra national de Varsovie (Otello de Verdi, Eugène Onéguine et La Dame de pique de Tchaïkovski, Don Giovanni de Mozart, Don Carlo de Verdi, Ubu Roi de Penderecki, Wozzeck de Berg, Le Vaisseau fantôme de Wagner), à l’Opéra de Washington (Andrea Chénier de Giordano), à l’Opéra de Poznań (Così fan tutte de Mozart), au Théâtre Roma de Varsovie (la comédie musicale Dance of the Vampires, d’après le film de Roman Polanski), au Bayerische Staatsoper de Munich (Eugène Onéguine), à l’Opéra national de Paris (Iphigénie en Tauride de Gluck, Parsifal de Wagner, L’Affaire Makropoulos de Janáček et Le Roi Roger de Szymanowski – ces deux dernières productions en coproduction avec le Teatro Real de Madrid où elles ont aussi été présentées, Le Château de Barbe-Bleue / La Voix humaine), au Palau de les Arts de Valence (Eugène Onéguine), au Staatsoper Unter den Linden de Berlin (The Rake’s Progress de Stravinsky), à La Monnaie de Bruxelles (Médée de Cherubini, Macbeth de Verdi, Lulu de Berg, Don Giovanni de Mozart).
Récemment, elle a réalisé les éclairages de Poppea e Nerone (Monteverdi / Boesmans) au Teatro Real à Madrid, Il Trionfo del tempo e del disinganno au Festival d’Aix-en-Provence, Wozzeck à l’Opéra national d’Amsterdam, Die Gezeichneten de Schreker au Festival de Munich avec Krzysztof Warlikowski, L’Affaire Makropoulos à Anvers dans la mise en scène de Kornél Mundruczó, Goplana de Władysław Żeleński à Varsovie. Depuis 1998, elle collabore régulièrement avec Krzysztof Warlikowski, tant pour le théâtre que pour l’opéra.

Projet :
De la maison des morts au Royal Opera House Covent Garden de Londres.

À retrouver dans