Covid-19 : Annulation de la saison 19/20

En savoir plus

Trois maîtres au répertoire de l’École de danse

L’émotion musicale par le mouvement

Trois maîtres au répertoire de l’École de danse
Après les Démonstrations du mois de décembre, les élèves de l’Ecole de danse retrouvent la scène du Palais Garnier du 13 au 18 avril avec un spectacle annuel qui réunit cette saison trois grands chorégraphes du XXe siècle. Aux côtés de Suite de danses d’Ivan Clustine, en hommage à l’école française, deux ballets viennent enrichir le répertoire de l’École : Un Ballo de Jiří Kylián, porté par une gestuelle gracieuse et harmonieuse et Spring and Fall de John Neumeier, teinté de folklore, tout en élégance et émotion. Elisabeth Platel, Directrice de l’École, nous explique le choix de cette programmation en commentant quelques photos prises dans les studios de répétition à Nanterre.    

Suite de Danses
Suite de Danses 3 images

Suite de danses

J’ai conçu cette programmation autour de trois maîtres. Suite de danses est une extension des Sylphides de Michel Fokine, premier ballet sans argument. En écho à cette « modernité » chorégraphique, je souhaitais présenter deux autres ballets sans argument. Ce spectacle célèbre la traduction de l’émotion musicale par le mouvement.

Je tenais également à réunir Jiří Kylián et John Neumeier qui se sont tous deux formés auprès de John Cranko au Ballet de Stuttgart. Cette filiation avec l’école de Stuttgart me paraissait essentielle. C’est aussi un clin d’œil à Onéguine qui était récemment à l’affiche du Ballet de l’Opéra.
Un Ballo
Un Ballo 3 images

Un Ballo

Jiří Kylián avait déjà offert sa Suite Kylián à l’École de Danse. Il s’agissait d’une succession de trois extraits d’une œuvre. Je voulais qu’un ballet entier entre au répertoire. Un Ballo est une œuvre assez emblématique puisqu’elle a été créée pour le Nederlands Dans Theatre II : la troupe du NDT qui rassemble de jeunes adolescents à la croisée des chemins, pas encore professionnels mais déjà très avancés. C’est un ballet que l’on peut transmettre à cinq, six ou sept couples, ce qui me donnait une certaine liberté dans le choix des distributions.

On y retrouve tout l’esprit de Kylián : une sensibilité à fleur de peau dans le rapport quasi indicible de l’homme à la femme. C’est très intéressant de transmettre une œuvre comme celle-ci à de jeunes danseurs. Ils ne se rendent pas forcément compte de ce qu’ils font mais, in fine, leur corps habite cette intention. C’est très subtil.

La partition de Ravel est merveilleuse, c’est une belle écoute musicale. Le travail sur demi-pointes est intéressant pour les jeunes filles. De même, le rapport entre partenaires, la diversité des pas de deux, pirouettes et tours de promenade avec attitudes s’inscrivent dans leur parcours de formation. Les élèves ont été très disponibles en studio et particulièrement touchés. Ce ballet n’est pas si récent mais sa gestuelle parle aux danseurs.    
Spring and Fall
Spring and Fall 3 images

Spring and Fall

Spring and Fall est une œuvre évolutive qui commence par la variation du garçon, le pas de deux puis le finale, essentiellement masculin. John Neumeier l’a allongée par la suite. C’est un hommage au lien qui unit Neumeier à l’Opéra de Paris. Mais un hommage également à Manuel Legris pour qui le ballet a été créé, et qui reste l’un de mes partenaires fétiches. (Spring and Fall était interprété par Manuel Legris et Gigi Hyatt au Gala "Étoiles de l'Opéra de Paris & Artistes invités" en octobre 1991). C’est enfin un ballet masculin, en contrepoint de Suite de danses, plus féminin. Je les ai choisis en regard l’un de l’autre dans la composition de ce spectacle. On retrouve dans Spring and Fall toute la gestuelle typique de Neumeier. Des portés entre garçons, des danses parfois folkloriques et modernisées sur la belle partition de Dvořák, et puis une spiritualité vraiment propre à ce chorégraphe. C’est aussi un ballet plus adulte que Yondering, entré au répertoire de l’École il y a quelques années. Techniquement c’est une pièce difficile, surtout en pas de deux. Finalement, Un Ballo comme Spring and Fall requièrent un certain niveau de professionnalisme. Je souhaite ici préparer les élèves de 1ère et 2ème divisions à leur future entrée dans de grandes compagnies comme le Corps de Ballet de l’Opéra.    

Articles liés

S'abonner au magazine

Inscrivez-vous pour recevoir par email
les actualités d'Octave Magazine.

S'inscrire

Haut de Page