Mayerling, un tour de force psychologique

MacMillan selon Karl Burnett

Par Antony Desvaux et Anne-Solen Douguet le 27 octobre 2022

© Ann Ray / OnP

Mayerling (saison 22/23)

À l’occasion de l’entrée au répertoire du Ballet de l’Opéra de Paris de Mayerling, le répétiteur invité Karl Burnett évoque son travail de transmission. Spécialiste de la notation Benesh, il a travaillé auprès de Kenneth MacMillan et règle aujourd’hui la chorégraphie pour les danseurs de la Compagnie. Il revient sur le style néo-classique virtuose de MacMillan et sur la manière dont chaque pas est lié au scénario du ballet. Le rôle très sombre du prince Rodolphe, l’un des plus compliqués du répertoire, est pour les interprètes un tour de force psychologique et technique.  

S'abonner au magazine

Inscrivez-vous pour recevoir par email
les actualités d'Octave Magazine.

S'inscrire

Haut de Page