FR EN

Rencontres

La voix de Elle

Entretien avec Barbara Hannigan — Par Marion Mirande

Monologue d’un réalisme glaçant, La Voix humaine de Francis Poulenc et Jean Cocteau s’apparente à une sinueuse progression dans la psyché de Elle, personnage paroxystique qui, selon Cocteau lui-même, exige « davantage qu’une chanteuse : une tragédienne ». Dans la production de Krzysztof Warlikowski, créée au Palais Garnier en 2015, la soprano canadienne Barbara Hannigan donne corps à cette femme, à la fois jalouse, apeurée, hystérique et menaçante. Un rôle comme conçu sur mesure pour cette audacieuse artiste. 

Votre lecture: La voix de Elle

Articles liés