Coulisses

Envoûtante quiétude : A Suite of Dances de Jerome Robbins

Épisode #8 — Par Octave

À l’écoute des Suites pour violoncelle seul de Bach, Jerome Robbins imagine une pièce très intérieure, A Suite of Dances (créée en 1994 avec Mikhaïl Barychnikov). Un solo qui joue sur les plus petites nuances de mouvement et l’écoute intuitive de la musique. La pièce, d’apparence simple, est un duo où dialoguent le danseur et le violoncelliste. Commençant par la nonchalance d’une improvisation, elle se poursuit de façon ludique – passant de la décontraction (apparente) au style académique – pour atteindre une infinité de pas et de variations de trajectoire, que la vitesse d’exécution rend encore plus complexe. En répétition, le Maître de ballet Lionel Delanoë accompagne le danseur Étoile Mathias Heymann dans la troisième variation de l’œuvre : à l’image du ballet de Robbins, les mouvements semblent paisibles, quasi magnétiques, la simplicité du geste déconcertante de beauté et de naturel.    
Envoûtante quiétude : A Suite of Dances de Jerome Robbins
Envoûtante quiétude : A Suite of Dances de Jerome Robbins 16 images

Voir le pas en vidéo

Votre lecture: Envoûtante quiétude : A Suite of Dances de Jerome Robbins

Articles liés