werther

Jules Massenet

Opéra Bastille - du 20 janvier au 04 février 2016

Werther

Drame lyrique en quatre actes et cinq tableaux (1892)

Musique
Jules Massenet
Livret
Edouard Blau
Paul Milliet
Georges Hartmann
Direction musicale
Giacomo Sagripanti
Mise en scène
Benoît Jacquot
Werther
Piotr Beczala
Albert
Stéphane Degout
La Bailli
Paul Gay
Schmidt
Rodolphe Briand
Johann
Lionel Lhote
Charlotte
Elīna Garanča
Sophie
Elena Tsallagova
Brühlmann
Piotr Kumon
Kätchen
Pauline Texier
Décors
Charles Edwards
Costumes
Christian Gasc
Lumières
André Diot
D'après
Charles Edwards

Orchestre de l’Opéra national de Paris
Maîtrise des Hauts-de-Seine / Choeur d’enfants de l’Opéra national de Paris
Production originale du Royal Opera House, Covent Garden, Londres

Surtitrage en français et en anglais

Diffusion ultérieure sur France Musique.

Podcast


à propos


"Pourquoi trembler devant la mort ? Devant la nôtre ? On lève le rideau... puis on passe de l'autre côté. Offensons-nous le ciel en cessant de souffrir?"

- Werther, Acte II

« Rien n’émeut davantage que ce mélange de douleurs et de méditations, d’observations et de délire, qui représente l’homme malheureux se contemplant par la pensée, et succombant à la douleur, dirigeant son imagination sur lui-même, assez fort pour se regarder souffrir, et néanmoins incapable de porter à son âme aucun secours », écrivait Madame de Staël en 1800. Avant de redire quatorze ans plus tard, dans De l’Allemagne, son admiration pour Werther et « tout ce que le génie de Goethe pouvait produire quand il était passionné. » Alors que plus d’un siècle sépare la publication du roman de la création du drame lyrique de Massenet, le compositeur saisit, à la fois fidèle à son modèle littéraire et éminemment personnel, le frémissement du romantisme naissant, ce Sturm und Drang dont la tempête produisit une libération de l’intime. Sous un Clair de lune pudique, l’orchestre bruisse de l’entente muette de deux êtres se tenant par le bras de peur que leurs mains, leurs cœurs se frôlent. Jusqu’à ce que dans un élan fébrile, les larmes de Charlotte, incarnée par Elīna Garanča, laissent couler le lyrisme éperdu d’un amour à l’issue inéluctable.

Galerie
L M M J V S D
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
L M M J V S D
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
29123456

Offres Spectateurs

  • Pass' Opéra

    Votre nouvelle carte de réduction ! Seul ou à deux, bénéficiez dès l’achat de votre Pass de 20% de réduction sur une sélection de représentations.

    En savoir plus
  • Pass’ Académie

    Pour ne rien manquer de la riche programmation de l’Académie, l’Opéra national de Paris vous propose deux formules de Pass' Académie.

    En savoir plus
  • Coffrets Opéra

    Avec les Coffrets Opéra, conçu pour vous à l’occasion des fêtes, vous pourrez offrir à vos proches une expérience unique à l’Opéra.

    En savoir plus
La claque

La claque Loren Denis

Voir le film