Merce cunningham /​ william forsythe

Palais Garnier - du 14 avril au 13 mai 2017

Photo © Manon Weiser

Walkaround Time

Entrée au répertoire

Musique
David Behrman
Chorégraphie
Merce Cunningham

Décors d'après Marcel Duchamp, Le Grand Verre
Costumes d'après Jasper Johns

Lumières
Beverly Emmons

Trio

Entrée au répertoire

Musique
Ludwig van Beethoven
Chorégraphie
William Forsythe

Musique enregistrée

Scénographie
William Forsythe
Costumes
Stephen Galloway
Lumières
William Forsythe

Herman Schmerman

Chorégraphie
William Forsythe
Musique
Thom Willems
Lumières
William Forsythe
Costumes
Gianni Versace
William Forsythe

Scary Beauty

Création (solo improvisé à l'occasion des adieux à la scène de Jérémie Bélingard)

Musique
Keiichiro Shibuya

Représentations du 8, 9, 12 et 13 mai seulement

Danseur
Jérémie Bélingard
Création visuelle
Adrien M & Claire B

Les Étoiles, les Premiers Danseurs et le Corps de Ballet

  • Les avant-premières bénéficient du soutien exceptionnel de la Fondation BNP Paribas

    En savoir plus
  • Avec le soutien de l'AROP

    En savoir plus

Podcast


à propos


« La chorégraphie est un langage […] Le plus important est la manière dont vous utilisez le langage, non ce que vous dites. »

William Forsythe

Trois entrées au répertoire composent le programme de cette soirée placée sous le signe de l’école américaine. Dans Walkaround Time, monté en 1968, Merce Cunningham met en scène les mouvements ordinaires tandis que David Behrman compose une musique à partir de « sons trouvés ». Une coïncidence de modernités qui tire admirablement parti de la structure, de la transparence et du mécanisme secret du fameux Grand Verre de Marcel Duchamp dont s’inspirent les décors.
La soirée se poursuit avec deux ballets de William Forsythe, Trio créé en 1996 et Herman Schmerman (1992), deux pièces qui poussent l’ossature du ballet classique à ses limites. Alors que le premier trouve dans le Quatuor n°15 de Beethoven la source d'un jeu sur les poids du corps et l’équilibre de trois danseurs, le deuxième préfère la musique électronique de Thom Willems pour explorer le mouvement en sorte de faire apparaître ce qui le plus souvent est invisible.

Galerie
L M M J V S D
272829303112
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
L M M J V S D
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930311234

Articles liés

Offres Spectateurs

  • Week-end Opéra national de Paris / Comédie Française

    En un week-end, assistez à deux spectacles présentés à l’Opéra national de Paris et à la Comédie-Française

    En savoir plus
  • Coffrets Opéra

    Fête des Mères / Fête des Pères

    En savoir plus
Magie noire