Recherche

Eleonora Abbagnato
Étoile

Artiste de la saison 15/16Ballet de l’Opéra
© Sébastien Mathé/OnP

À l’issue de la représentation de Carmen (Roland Petit), le 27 mars 2013, est nommée « Étoile ».

Elle a depuis ajouté à son répertoire : le rôle-titre de Mademoiselle Julie (Birgit Cullberg), Manon dans L’Histoire de Manon (Kenneth MacMillan).

À l'Opéra de Paris

  • Le Rire de la lyre

    José Montalvo - 1999

  • Émeraudes/Joyaux

    George Balanchine - 2000

  • Émeraudes/Joyaux

    Jiří Kylián - 2001

  • Wuthering Heights

    Kader Belarbi - 2002

  • Approximate Sonata, Artifact Suite

    William Forsythe - 2006

  • Proust ou les intermittences du cœur

    Roland Petit - 2007

  • Troisième symphonie de Gustav Mahler

    John Neumeier - 2009

  • Daphnis et Chloé – rôle de Lycerion

    Benjamin Millepied - 2014

Biographie

Débute la danse dans sa ville natale de Palerme et poursuit ses études à l’Académie Princesse Grace de Monte-Carlo (Marika Bresobrasova).

1989
Est choisie par Roland Petit pour être Aurore enfant dans sa version de La Belle au bois dormant.


1992
Après une année passée au Centre de danse Rosella Hightower à Cannes, entre à l’École de danse de l’Opéra de Paris.

1996
Est engagée à 18 ans dans le Corps de ballet.

1998
Finaliste au Concours international de danse de Varna. Est distribuée en soliste dans Temptations of the Moon (Martha Graham) et La Demoiselle d’honneur dans Don Quichotte (Rudolf Noureev).

1999
«Coryphée». Prix du Cercle Carpeaux. Est choisie par William Forsythe pour ses ballets The Vertiginous Thrill of Exactitude et Pas./parts. Elle danse également le Pas de deux des Écossais dans La Sylphide (Pierre Lacotte d’après Philippe Taglioni), Marie dans Clavigo (Roland Petit) et le Pas de deux de L’Oiseau bleu dans La Belle au bois dormant (Rudolf Noureev).

2000
«Sujet». Prix AROP de la Danse. Elle est l’une des deux Sœurs de Cendrillon, Gamzatti dans La Bayadère, Henriette et Clémence dans Raymonda (Rudolf Noureev), La Mort dans Le Jeune homme et la Mort (Roland Petit).

2001
«Première danseuse». Les Quatre tempéraments, Symphonie en ut, Polymnie dans Apollon, Sérénade (George Balanchine), Le Sacre du printemps, Orphée et Eurydice (Pina Bausch), Ada dans Le Concours, Serait-ce la mort, L’Élue dans Le Sacre du printemps (Maurice Béjart), Myrtha dans Giselle (d’après Jean Coralli et Jules Perrot), La Jeune Sœur dans La Maison de Bernarda (Mats Ek), Woundwork 1 (William Forsythe), Anastasia dans Ivan le Terrible (Iouri Grigorovitch), Stepping Stones, Doux mensonges (Jiří Kylián), Garance dans Les Enfants du paradis (José Martinez), Titania dans Le Songe d’une nuit d’été, rôle-titre de Sylvia, Marguerite dans La Dame aux camélias (John Neumeier), Odette / Odile dans Le Lac des cygnes, Clara dans Casse-Noisette, Kitri dans Don Quichotte (Rudolf Noureev), Esmeralda dans Notre-Dame de Paris, Carmen, L’Arlésienne, Le Rendez-vous (Roland Petit), Le Songe de Médée, Le Parc (Angelin Preljocaj), The Concert, Afternoon of a Faun, The Cage, Other Dances, In The Night (Jerome Robbins).

© Audrey Félix
© Marc Ligne

Visitez le Palais Garnier

En savoir plus

Visitez l’Opéra Bastille

En savoir plus