FR EN

Communiqué du 3 juin 2019

Le Ballet de l'Opéra en tournée en Asie

© Ann Ray / OnP
27 mai 2019Partenariat Hewlett Packard Enterprise (HPE) et l’Opéra national de Paris 11 juin 2019Ouverture des comptes officiels WeChat et Weibo

ASIE - SINGAPOUR

Représentations

Esplanade – Theatres on the Bay : 

  • Vendredi 21 juin 2019 - 20h00
  • Samedi 22 juin 2019 - 15h00
  • Samedi 22 juin 2019 - 20h00
  • Dimanche 23 juin 2019 - 15h00

Programme

Blake Works I
Blake Works I © Ann Ray / OnP
BLAKE WORKS I

Musique : James Blake
Chorégraphie | Scénographie : William Forsythe
Costumes : William Forsythe, Dorothée Merg
Lumières : William Forsythe, Tanja Rühl

Ballet créé par le Ballet de l’Opéra national de Paris en 2016.
Si Approximate Sonata et Artifact Suite sont entrés au répertoire de l'Opéra de Paris en 2006, la dernière création de William Forsythe pour la compagnie remontait à 1999 avec Pas./parts. En créant Blake Works I en juillet 2016, le chorégraphe découvre une nouvelle génération de danseurs. Il choisit sept chansons du compositeur britannique James Blake, tirées de son album The Colour ln Anything, pour accompagner une chorégraphie qui brille par sa fraîcheur et témoigne, une fois encore, de la manière dont William Forsythe se joue des codes classiques.  

Distributions

  Léonore Baulac, Marion Barbeau, Germain Louvet, Paul Marque et les danseurs du corps de Ballet   

Blake Works I
Blake Works I 9 images
© Sébastien Mathé / OnP
IN THE NIGHT

Musique :  Frédéric Chopin
Chorégraphie :  Jerome Robbins
Costumes :  Antony Dowell
Décor, Lumières :  Jennifer Tipton

Ballet créé en 1970 par le New York City Ballet et entré au répertoire de l’Opéra national de Paris en 1989.
In the Night est un hommage à Frédéric Chopin. Désireux de délivrer le compositeur des lieux communs dont sa musique a souvent fait l'objet, Jerome Robbins s'est emparé des Nocturnes pour composer ln the Night, long et poétique pas de deux construit comme une métaphore de l'amour dans ses différents âges.   

Distributions

1er pas de deux : Sae-Eun Park et Paul Marque
2e pas de deux : Léonore Baulac et Germain Louvet
3e pas de deux : Audric Bezard et Marion Barbeau

In the Night
In the Night 3 images
© Agathe Poupeney / OnP
THE SEASONS’ CANON

Musique : Max Richter
Chorégraphie : Crystal Pite
Costumes : Nancy Bryant
Lumières : Tom Visser
Décors : Jay Gower Taylor

Ballet créé par le Ballet de l’Opéra national de Paris en 2016.
Pour ce ballet, Crystal Pite, ancienne danseuse du Ballet de Francfort et chorégraphe résidente au Nederlands Dans Theater, puise ses inspirations dans une observation minutieuse des phénomènes naturels et dans la version recomposée des Quatre Saisons de Vivaldi du compositeur Max Richter. Celui-ci a privilégié certains moments de la partition et les a remodelés pour en faire de « nouveaux objet s», superposant des fragments familiers ou les juxtaposant en boucle pour revigorer une œuvre usée par l'emploi abusif qui en est fait aujourd'hui : « Je n'ai gardé que vingt-cinq pour cent des notes, mais il y a de l'ADN Vivaldi dans chaque mesure. j'ai conservé les gestes et les formes, les textures et les nuances ».  

Distributions

  Marion Barbeau, Héloïse Bourdon et les danseurs du corps de Ballet   

The Seasons’ Canon (Crystal Pite) - Saison 2016-2017
The Seasons’ Canon (Crystal Pite) - Saison 2016-2017 10 images

ASIE - SHANGHAÏ

Représentations

Grand Theâtre de Shanghaï 
300 People's Avenue, Shanghai 200003, Chine    

4 représentations du Lac des cygnes

  • Samedi 29 juin 2019 - 19h30
  • Dimanche 30 juin 2019 - 14h00 
  • Dimanche 30 juin 2019 - 19h30 
  • Lundi 1er juillet 2019 - 19h30  

2 représentations du programme mixte

  • Jeudi 4 juillet 2019 - 19h30 
  • Vendredi 5 juillet 2019 - 19h30  

Programme

© Elena Bauer / OnP
LE LAC DES CYGNES

Livret : Vladimir Begichev, Vassili Geltser
Musique :  Piotr Ilyitch Tchaikovski
Chorégraphie :  Rudolf Noureev d'après Marius Petipa et Lev Ivanov
Décors : Ezio Frigerio
Costumes :  Franca Squarciapino
Lumières :  Vinicio Chelli

Production créée par le Ballet de l’Opéra de Paris en 1984.
Shanghai Opera House Orchestra 
Direction musicale : Valery Ovsyanikov 

Distributions

Odile/Odette : Léonore Baulac ou Sae Eun Park           
Le Prince Siegfried : Germain Louvet ou Pablo Legasa
Rothbart : Jérémy-Loup Quer ou Thomas Docquir  

Légendes

De la mythologie grecque (Zeus, le maître des dieux prenant l'apparence d'un cygne pour séduire Léda) au romantisme délirant du roi Louis Il de Bavière (empruntant à l'univers wagnérien la symbolique du cygne qu'il exaltera jusqu'à l'obsession), les légendes sur le bel oiseau immaculé, symbole de pureté inaccessible et d'érotisme ambigu, abondent dans les folklores nordique et celtique, comme dans les contes russes ou persans.  

Pantomime

Le vocabulaire du mime joue un rôle essentiel dans Le Lac des cygnes qui reprend des expressions couramment utilisées dans la pantomime pour exprimer la tristesse (les larmes) mais aussi l'amour et le souvenir.  

Composer pour la danse

Pour la composition du Lac des cygnes, Tchaikovski retient de ses prédécesseurs, principalement des musiciens français qu'il admirait beaucoup (Adolphe Adam pour Giselle - 1841, Léo Délibes pour Coppélia - 1870 et Sylvia -1876), la technique d'attribuer aux personnages principaux des thèmes mélodiques qui reviennent et se développent à chacune de leur apparition (leitmotiv) et le souci d'une composition globale homogène à caractère symphonique.  

Un ballet russe

Créé à Moscou en 1877 dans une chorégraphie de Reisinger, Le Lac des cygnes connaît des débuts difficiles. Ce n'est qu'en 1893 qu'lvan Alexandrovitch Vsevolojski, directeur des Théâtres impériaux de Saint-Pétersbourg, forme le projet de remonter Le Lac des cygnes avec Marius Petipa et Lev lvanov. Les deux chorégraphes avaient auparavant créé, avec Tchaikovski, La Belle au bois dormant (1890) et Casse-Noisette (1892). Le ballet remporte un succès immédiat. Par la suite, de nombreux chorégraphes russes remonteront le ballet comme Alexandre Gorski (1907 au Théâtre Bolchoï de Moscou, les Ballets russes de Diaghilev avec Michel Fokine (1911) mais aussi Nicolas Sergueïev (1934) et plus récemment Alexeï Ratmansky (2016).  

Version Noureev

Dans une relecture plus freudienne de l'œuvre, la version de Rudolf Noureev réévalue les rôles masculins et apporte une profondeur psychologique à l'ensemble des personnages. Le décor, conçu par Ezio Frigerio se présente comme un lieu clos dépouillé, « bloqué ». Espace mental à l'intérieur duquel le Prince donne libre cours à ses fantasmes. Pour réaliser les toiles peintes, le décorateur s'est librement inspiré de Claude Monet et de son « extraordinaire sensibilité picturale. »  

Le Lac des cygnes (saison 18/19)
Le Lac des cygnes (saison 18/19) 47 images

BLAKE WORKS I (William Forsythe)
IN THE NIGHT (Jerome Robbins)
THE SEASONS’ CANON (Crystal Pite)  

  • Partenaire Majeur de la tournée du Ballet en Asie

    En savoir plus
  • Transporteur officiel de la tournée du Ballet en Asie

    En savoir plus
  • Média Partenaire