Information spectateurs

En savoir plus
Saison passée ? (prévoir header particulier si oui) : Non

Concert Arnold Schönberg /​ Richard Strauss

Philharmonie de Paris - du 16 au 17 octobre 2020

Réserver S’abonner Poser une option Ce spectacle n’est pas disponible en abonnement

Concert Arnold Schönberg /​ Richard Strauss

Concert et Récital

Réserver S’abonner Poser une option Ce spectacle n’est pas disponible en abonnement

Offres personnelles sur ce spectacle

Philharmonie de Paris - du 16 au 17 octobre 2020

À propos

En quelques mots :

Eine Alpensinfonie

Bien avant ses opéras, c’est d’abord grâce à ses poèmes symphoniques (Ainsi parlait Zarathoustra, Mort et transfiguration ou Une vie de héros) que Richard Strauss conquit la gloire. Une symphonie alpestre fut sa dernière grande œuvre symphonique. C’est l’une des plus monumentales, par sa durée (presque une heure) comme par son effectif orchestral (plus de 120 musiciens). Le poème se présente d’abord comme une longue promenade dans les montagnes, avec un remarquable sens de l’évocation : on peut y entendre l'appel des cors alpins, les chants des oiseaux, les flots tumultueux du torrent, jusqu'aux tintements des clochettes d'un troupeau dans le pâturage. La musique décrit chronologiquement une randonnée depuis le lever du jour jusqu’à la tombée de la nuit. Richard Strauss lui-même accordait à son poème symphonique une signification beaucoup plus profonde, qui, d’une nuit à l’autre, nous confronte à la destinée humaine. Hommage au peintre suisse Karl Stauffer-Bern, qui se suicida à l’âge de 34 ans, c’est après la mort de Nietzsche, en 1900, que Strauss s’attela à cette œuvre grandiose qui devait s’appeler La tragédie de l’artiste.

Verklärte Nacht

Inspirée d'un poème de Richard Dehmel, La Nuit transfigurée s’inscrit dans la période encore « tonale » de Schönberg. On y sent l’influence de de Brahms et de Wagner. Composée pour sextuor à cordes en 1899, l’œuvre fit l’objet d’une transcription orchestrale réalisée par le compositeur lui-même. Bien qu’exposant un « programme », la partition n’illustre ni action ni drame mais se borne à dépeindre des sentiments humains. Elle met en scène la promenade nocturne d’un couple. La femme avoue à l’homme attendre un enfant d'un autre. L’amant insiste sur l'importance de sa maternité et lui assure qu'il est disposé à faire sien cet enfant. Ils marchent heureux, sous la lune, dans cette nuit transfigurée.

  • Arnold Schönberg

    Verklärte Nacht, op. 4

    Richard Strauss

    Eine Alpensinfonie, op. 64

Représentations

Disponible en audiodescription

Avantages tarifaires

Plus de places disponibles actuellement

Disponible en audiodescription

Avantages tarifaires

Plus de places disponibles actuellement

Que vous soyez membre ou non, l’Arop - Les amis de l’Opéra vous propose de réserver des places pour toutes les dates de représentation, y compris pour celles non encore ouvertes à la vente ou celles affichant complet.

Haut de Page