Peter Bording
Baryton

© Gerad-de-Haan

Le baryton néerlandais Peter Bording a fait ses études au Conservatoire d’Amsterdam puis à la Guildhall School of Music and Drama de Londres. Il a interprété les rôles de Figaro (Le Barbier de Séville) et de Pelléas (Pelléas et Mélisande) sur les scènes du Theater an der Wien, de Stuttgart, Hanovre, Braunschweig, Graz, Essen, au Royal Concertgebouw et à l’Opéra national d’Amsterdam. Également à son répertoire : Marcello (La Bohème), Silvio (Pagliacci), Germont (La Traviata), Malatesta (Don Pasquale), Enrico (Lucia di Lammermoor), Riccardo (Les Puritains), Valentin (Faust), Albert (Werther), Ramiro (L’Heure espagnole), Papageno (La Flûte enchantée), Guglielmo (Così fan tutte), Nardo (La finta giardiniera), le Comte Almaviva (Les Noces de Figaro dans la production de Nicholas Broadhurst dirigée par Marc Albrecht).
En 2015, il aborde un répertoire plus dramatique avec les rôles-titres de Rigoletto et Peer Gynt au Staatstheater de Braunschweig où il a fait la saison dernière ses débuts dans les rôles d’Alfio (Cavalleria rusticana) et Tonio (Pagliacci) et interprété John Proctor de The Crucible de Robert Ward. Il affectionne également l’opérette (Danilo de La Veuve joyeuse, Eisenstein de La Chauve-souris) et la comédie musicale (West Side Story, Candide, Show Boat, Cats, Evita, Le Fantôme de l’Opéra, Kiss Me Kate, A Little Night Music).
Il a interprété la saison dernière le rôle de Silvius dans Les Perles de Cléopâtre d’Oscar Straus et il a participé à la création européenne de Marinka de Kálmán au Komishe Oper de Berlin. Il a créé des œuvres de compositeurs contemporains comme Peter Eötvös (Lady Sarashina à l’Opéra Comique et à l’Opéra national de Lyon) ou Michael Jarrell (Galilée au Grand Théâtre de Genève). Il a été pendant une dizaine d’année l’un des solistes principaux du Aalto Musiktheater d’Essen et il a été invité aux Wiener Festwochen, au Festival de Bregenz, au Grand Théâtre de Genève, à l’Opéra de Budapest, au Teatr Wielki de Varsovie, etc. 

Projets :
La Mort de Danton de Gottfried von Einem et ses débuts dans le rôle de Scarpia (Tosca) à Magdebourg. 
Débuts à l’Opéra national de Paris

À retrouver dans