FR EN

John Neumeier
Chorégraphe

Distinctions

Depuis 1973, John Neumeier est le directeur et chorégraphe du Ballet de l'Opéra de Hambourg. Né en 1942 à Milwaukee (Wisconsin/USA), il étudie la danse classique dans sa ville natale, avec Sybil Shearer (disciple de Doris Humphrey), puis à l'Université de Marquette (Wisconsin), où il obtient son diplôme de Bachelier en Arts, Littérature et Théâtre.

Passant par Copenhague, il travaille avec Vera Volkova et vient suivre les cours de la Royal Ballet School de Londres. C'est là que Marcia Haydée et Ray Barra le "découvrent" en 1963 et le recommandent à John Cranko qui lui propose aussitôt un engagement au Ballet de Stuttgart, comme "premier danseur". Et c'est au sein de cette compagnie que John Neumeier va créer ses premières chorégraphies.

En 1969, Ulrich Erfurth appelle John Neumeier à la direction du Ballet de Francfort. Très vite, Neumeier s'y fait remarquer en remaniant Casse-Noisette et Roméo et Juliette (1971) ou encore Daphnis et Chloé (1972). Il y donne aussi sa version hallucinante du Sacre du printemps.

En 1973, il quitte Francfort pour Hambourg, à l'invitation d'August Everding. Sous la direction de John Neumeier, le Ballet de Hambourg prend une dimension internationale. John Neumeier se livre notamment à la "re-lecture" des grands ballets classiques : Illusions sur le Lac des cygnes (1976), La Belle au bois dormant (1978), Don Quichotte (1979), Pétrouchka (1982), Giselle (1983). Il se passionne pour les sujets et personnages mythiques : La Dame aux camélias (1978), Vaslaw (1979), La légende du Roi Arthur (1982), Un tramway nommé désir (1984), Othello (1985), Peer Gynt (1989), Medea (1992), A Cinderella Story (1992), Ondine (1994), L’Odyssée (1995), Hamlet (1997). Mais ses engagements les plus profonds demeurent l'exploration de l'œuvre de Gustav Mahler (Troisième symphonie - 1975, Quatrième symphonie - 1977, Dixième symphonie pour le Ballet du XXe siècle - 1978, Première symphonie - 1980, Sixième symphonie - 1984, Cinquième symphonie - 1989, Neuvième symphonie - 1994), la quête spirituelle avec Bach (Suite no 2 - 1980, Suite no 3 - 1981, La Passion selon Saint Matthieu - 1981, Magnificat - 1987), et Mozart (Fenster zu Mozart - 1991, Requiem - 1991).

Neumeier a été invité en tant que chorégraphe par de nombreuses compagnies en Europe (Royal Ballet de London, Royal Danish Ballet, Ballet de Stuttgart, Ballet du Theater Mariinsky, Ballet du Théâtre Bolchoï, Ballet Stanislavski, Opéras de Vienne, Munich et Dresde, Ballet de l’Opéra national de Paris), en Amérique du Nord (American Ballet Theatre de New York, San Francisco Ballet, Joffrey Ballet Boston Ballet, National Ballet du Canada,) et en Asie (Ballet de Tokyo, Ballet National de Chine).

John Neumeier, metteur en scène a aussi monté Otello de Verdi à l'Opéra National de Bavière, ainsi que West Side Story et On the Town de Leonard Bernstein à l'Opéra de Hambourg. Depuis 1978, John Neumeier dirige l'École de danse qu'il a fondée à l'Opéra de Hambourg.

John Neumeier se consacre aussi à l'enregistrement audiovisuel de ses ballets. En 1978, il a reçu la Caméra d'Or pour une série télévisée sur ses "Ateliers", et en 1988, le film tiré de sa Dame aux camélias a obtenu la médaille d'or au Festival de Télévision de New York.

En 1983, John Neumeier a reçu le Dance Magazine Award. La cité de Hambourg lui a donné le titre de Docteur ès Arts en 1987, et l'Université de Milwaukee l'a nommé Docteur Honoris Causa. En 1988, Neumeier a obtenu à Essen le Prix Allemand de la Danse, et en France, le Prix Diaghilev. Le Prix Benois de la danse lui a été décerné à Moscou en 1992, et il a reçu, en 1994, la médaille d'honneur de la Ville de Tokyo et la médaille d'or Carina Ari de Suède.

Il est titulaire de l'Ordre du Mérite de l'Allemagne Fédérale, a été décoré de la croix de Chevalier du Danemark, et le Ministère Français de la Culture l'a fait Chevalier des Arts et Lettres.