Communiqué du 9 novembre 2018

Disparition de Jacqueline Moreau, Première Danseuse et professeur à l'opéra national de Paris

© Serge Lido / Gallica - BnF
17 octobre 2018Voix d'automne : Résidence de l’Académie de l’Opéra national de Paris à Évian 10 novembre 2018Résultats du Concours de promotion du Ballet de l’Opéra national de Paris

C’est avec émotion que l’Opéra national de Paris a appris la disparition de Jacqueline Moreau, Première Danseuse et professeur, survenue jeudi 8 novembre 2018, à l’âge de 92 ans.   

Née le 7 mai 1926 à Bandol, Jacqueline Moreau entre à l’École de Danse de l’Opéra à l’âge de neuf ans. Elle y suit notamment les cours de Carlotta Zambelli et Albert Aveline. Engagée dans le Corps de Ballet en 1942, elle gravit rapidement les échelons et devient Première Danseuse en 1946. Parmi les ballets dans lesquels elle se produit, on peut citer Le Festin de l’araignée (Albert Aveline), Les Animaux modèles (Serge Lifar), Suite en Blanc / la Cigarette (Serge Lifar) ou Apollon Musagète / Calliope (George Balanchine)… Elle quitte l’Opéra en 1951 et créé Revanche (Ruth Page) aux Ballets des Champs-Elysées. Elle est ensuite engagée en 1953 dans la troupe du Maquis de Cuevas dans laquelle elle poursuit une carrière internationale pendant huit ans.
Elle y danse le répertoire classique (Giselle, Le Lac des cygnes, La Belle au bois dormant, Les Sylphides…), les pas de deux du Cygne noir ou de Don Quichotte, le Grand Pas Classique d’Auber et interprète des créations telles que La Tertula (Ana Ricarda), Diagramme (Janine Charrat) ou Skerzo (John Taras). Jacqueline Moreau devient professeur à l’École de Danse de l’Opéra de Paris en 1964 où elle a particulièrement marqué la seconde Division filles par son travail remarquable de musicalité et d’exigence technique. Elle est également nommée professeur au Conservatoire à Rayonnement Régional de BoulogneBillancourt en 1967. Elle cesse ces deux activités pour prendre sa retraite en 1990.