Thomas Ricart Ténor

© Studio J'adore ce que vous faites ! / OnP

Biographie

En résidence à l’Académie de l’Opéra national de Paris depuis 2022

Thomas Ricart découvre le chant au sein de la maîtrise Saint Louis de Gonzague de Paris sous la direction de Rémi Gousseau. À l’issue de ses études de commerce à l’ESSEC, il intègre le Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris en 2016 pour se consacrer à la musique. 

Lauréat de la Fondation Royaumont en 2020, il travaille le rôle de Pylade d’Iphigénie en Tauride de Gluck auprès de Benjamin Lazar et d’Alphonse Cemin et intègre la nouvelle promotion de l’Atelier lyrique Opera Fuoco. Il rejoint la Chapelle musicale Reine Élisabeth où il se perfectionne aux côtés de Sophie Koch et de José Van Dam. 

En mars 2021, il chante le rôle du Prologue de The Turn of the Screw de Britten sous la direction d’Alexander Brieger dans une mise en scène de Brigitte Jaques-Wajeman. Il interprète les rôles d’Alfredo dans La Traviata et de Rodolfo dans La Bohème lors d’une masterclasse donnée par Inva Mula. 

En décembre 2021, il fait ses débuts à l’Opéra Comique dans le rôle de Benvolio de Roméo et Juliette mis en scène par Éric Ruf et dirigé par Laurent Campellone. Au printemps 2022, il interprète les rôles de Liberto, Soldato 2, Famigliare 2 et Tribuni dans Il Nerone – L’Incoronazione di Poppea de Monteverdi avec l’Académie de l’Opéra national de Paris et le Poème Harmonique dans une mise en scène d’Alain Françon et sous la direction de Vincent Dumestre. 

En duo avec la pianiste Katia Weimann, il se consacre à la musique de chambre. Le duo se forme auprès d’Anne Le Bozec et bénéficie des conseils de Susan Manoff et de Hartmut Höll. En août 2020, les deux artistes participent au Festival d’été de France Musique dans un programme de mélodies françaises. 

Thomas Ricart est soutenu par la Fondation Porosus et rejoint l’Académie de l’Opéra national de Paris en septembre 2022.

Débuts à l’Opéra national de Paris

À l’affiche

Haut de Page