Information spectateurs

En savoir plus

Sylvie Brunet-Grupposo
Mezzo-soprano

© Kathelijne Reijse-Saillet

Française d’origine sicilienne, Sylvie Brunet-Grupposo possède un vaste répertoire qui couvre les rôles du grand opéra français comme Cassandre et Didon (Les Troyens), Sélika (L’Africaine), Dalila, Carmen et Charlotte (Werther), ainsi que Verdi et Wagner (Azucena du Trouvère, Ulrica du Bal masqué, Eboli de Don Carlos, Mrs Quickly de Falstaff, Fricka et Waltraute du Ring, Venus de Tannhäuser). Après ses débuts à Paris dans le rôle-titre de Carmen (qu’elle a également interprété à Turin, Bonn et Toronto), elle est invitée par les plus grandes scènes lyriques comme la Scala de Milan (le rôle-titre d’Iphigénie en Tauride), l’Opéra national du Rhin (la Nourrice d’Ariane et Barbe-Bleue), le Théâtre du Châtelet (le rôle-titre de Padmâvati), La Monnaie de Bruxelles (Geneviève de Pelléas et Mélisande, Gertrude d’Hamlet, Madame de Croissy de Dialogues des carmélites, Azucena dans la mise en scène de Dmitri Tcherniakov), le Bayerische Staatsoper de Munich (Madame de Croissy), le Festival d’Aix-en-Provence (Ottavia du Couronnement de Poppée). Plus récemment, elle se produit à l’Opéra national de Paris dans Sancta Susanna, à La Monnaie de Bruxelles dans Pénélope et Dialogues des carmélites, au Luxembourg et à Tokyo dans Pelléas et Mélisande, au Teatro Real de Madrid dans Faust. Au cours de la saison 2019-2020, elle chante dans Les Contes d’Hoffmann (la Mère d’Antonia) à La Monnaie de Bruxelles et à l’Opéra national de Paris et elle interprète le rôle de Phèdre dans Hyppolite et Aricie à l’Opéra Comique. Elle s’est également produite en concert et en récital dans de prestigieuses salles comme la Philharmonie de Berlin (Faust et Hélène de Lili Boulanger), la Philharmonie de Munich (Les Nuits d’été de Berlioz) ou le Royal Festival Hall de Londres (le Requiem de Verdi).

Haut de Page