Simon Stone Metteur en scène

© Reinhard Maximilian Werner

Biographie

Auteur et metteur en scène, Simon Stone travaille pour le théâtre, l'opéra et le cinéma. En tant que metteur en scène, ses productions comprennent notamment Phaedra au National Theatre de Londres, Yerma au Young Vic de Londres et au Park Avenue Armory de New York, Medea à l'Internationaal Theater d'Amsterdam, à la Brooklyn Academy of Music et au Barbican Centre de Londres, Flight 49, Ibsen Huis et Husbands and Wives à l'Internationaal Theater d’Amsterdam, Peer Gynt au Deutsches Schauspielhaus de Hambourg, Rocco et ses frères au Kammerspiele de Munich, John Gabriel Borkman, Hotel Strindberg et Komplizen au Burgtheater de Vienne, Les Trois Sœurs et La Trilogie de la vengeance à l'Odéon-Théâtre de l’Europe, Angels in America et Les Trois Sœurs au Théâtre de Bâle, Le Canard sauvage au Barbican Centre, au Festival de Perth, au Festival Ibsen d'Oslo et au Malthouse Theatre de Melbourne, Thyestes, The Government Inspector, La Promesse, Hamlet, La Chatte sur un toit brûlant et Strange Interlude au Belvoir St Theatre, La Cerisaie avec la Melbourne Theatre Company ainsi que Face to Face et Baal avec la Sydney Theatre Company.

En tant que fondateur et directeur artistique de la compagnie théâtrale The Hayloft Project, ses productions incluent The Only Child, L’Éveil du printemps, B. C., Chekhov Re-Cut: Platonov et The Suicide. En tant que metteur en scène d'opéra, Simon Stone a notamment mis en scène Lear et Médée au Festival de Salzbourg, la première mondiale d'Innocence de Kaija Saariaho au Festival d'Aix-en-Provence, ainsi que des reprises à l'Opéra national de Finlande à Helsinki et au Royal Opera House de Londres, La Ville morte au Théâtre de Bâle et au Bayerische Staatsoper de Munich, Lucia di Lammermoor au Metropolitan Opera de New York et à l'Opéra de Los Angeles, La Traviata au Staatsoper de Vienne, Wozzeck au Staatsoper de Vienne et Les Diables de Loudun au Bayerische Staatsoper de Munich. Pour le cinéma, Simon Stone a réalisé The Dig (2021) et The Daughter (2015).

À l’Opéra national de Paris : La Traviata, 2019

À l’affiche

  • Opéra Bastille
  • du 21 janvier au 25 février 2024
Réserver

Plongez dans l’univers Opéra de Paris

Nous suivre

Haut de Page