Renato Girolami
Baryton-basse

Renato Girolami étudie à Rome avec Sesto Bruscantini puis à la Musikhochschule de Munich. Il fait ses débuts à Passau et Salzbourg, puis il intègre les troupes du Volksoper et du Staatsoper de Vienne ou il interprète des rôles tels Leporello (Don Giovanni), Figaro (Les Noces de Figaro), Guglielmo (Così fan tutte), Don Magnifico (La Cenerentola), Taddeo (L’Italienne à Alger), Schaunard (La Bohème), Sharpless (Madame Butterfly), Belcore et Dulcamara (L’Élixir d’amour), Belfiore (Un jour de règne). Il est invité à la Scala de Milan, à La Fenice de Venise, au Festival de Salzbourg, au New National Theatre de Tokyo, à l’Opéra national du Rhin (Strasbourg), au Aalto Theater d’Essen, au Staatstheater de Stuttgart, an Theater an der Wien, au Gran Teatre del Liceu de Barcelone, au New Israeli Opera, à l’Opéra national d’Amsterdam, à l’Opéra de Lille, à l’Opéra de Göteborg, où il interprète ses rôles favoris (Don Magnifico, Bartolo du Barbier de Séville, Don Geronio du Turc en Italie, Dulcamara, Fra Melitone de La Force du destin, Don Alfonso de Così fan tutte). Plus récemment, il interprète Dulcamara et Don Magnifico au Staatsoper de Vienne, le rôle-titre de Don Pasquale au Festival de Glyndebourne, Geronimo (Le Mariage secret) à l’Opéra de Cologne, Bartolo à la Canadian Opera Company de Toronto, au Bayerische Staatsoper de Munich, au Staatsoper de Hambourg, au Semperoper de Dresde et au Staatsoper Unter den Linden de Berlin, Don Magnifico à Munich, Oslo et à l’Opéra de Lyon, le rôle-titre de Falstaff à Stockholm, Fra Melitone et Don Geronio à Zurich, le rôle-titre de Gianni Schicchi à Oslo.

Débuts à l’Opéra national de Paris

À retrouver dans

Haut de Page