FR EN

Paata Burchuladze
Basse

Né en Géorgie, Paata Burchuladze étudie au Conservatoire de Tbilissi et à la Scala de Milan. Il remporte plusieurs compétitions internationales, dont le Concours Voci Verdiane de Busseto (1981), le Concours Tchaïkovski de Moscou (1982), le Concours Luciano Pavarotti (1985), le Concours Maria Callas (1986). Après ses débuts au Royal Opera House de Londres dans le rôle Ramfis d’Aïda, il y est de nouveau invité pour Don Basilio du Barbier de Séville, Kontchak du Prince Igor, le Grand Inquisiteur de L’Ange de feu, le Roi Dodon du Coq d’or, les rôles-titres de Boris Godounov et Attila, Walther de Luisa Miller, Timur de Turandot, Fiesco de Simon Boccanegra, Sobakin de La Fiancée du Tsar. Il se produit au Staatsoper de Vienne, au Bayerische Staatsoper de Munich, au Staatsoper de Hambourg, au Deutsche Oper de Berlin, au Metropolitan Opera de New York, à la Scala de Milan, au Palau de les Arts de Valence, à San Francisco, Washington, etc., où il interprète les grands rôles de basse de l’opéra russe (Boris Godounov, Kontchak, Ivan Khovanski de La Khovantchina, Kotchubei de Mazeppa, le Prince Grémine d’Eugène Onéguine) mais aussi Zaccaria (Nabucco), Pagano (I Lombardi alla prima crociata), Banco (Macbeth), Sparafucile (Rigoletto), Padre Guardiano (La Force du destin), le Grand Inquisiteur et Philippe II (Don Carlo), Ferrando (Le Trouvère), Silva (Ernani), le rôle-titre de Mefistofele de Boito, Méphistophélès (Faust), Osmin (L’Enlèvement au sérail), Sarastro (La Flûte enchantée). On a pu l’entendre à l’Opéra national de Paris dans Boris Godounov, Faust, Nabucco, Le Barbier de Séville et Don Giovanni (le Commandeur). Il s’est produit au Festival de Salzbourg sous la direction d’Herbert von Karajan (Don Giovanni, les Requiem de Verdi et de Mozart) et de Valery Gergiev (Turandot avec le nouveau final composé par Luciano Berio). Il a récemment interprété le Grand Inquisiteur (Don Carlo) et le Vieux bagnard (Lady Macbeth de Mzensk) au Royal Opera House de Londres. Il a participé à de nombreux enregistrements pour Decca, Deutsche Grammophon et Philips. En 1998, il a été honoré prince par l’Eglise orthodoxe russe et l’Opéra de Stuttgart lui a décerné le titre de « kammersänger ». Il est également Ambassadeur honorifique auprès des Nations Unies et de l’UNICEF et Commandeur de la République italienne. En 2014, il a reçu la Croix d’honneur pour les Sciences et les Arts de la République d’Autriche.

À retrouver dans