Olivier Ayault
Baryton

Artiste de la saison 17/18Choeurs de l’Opéra
© DR

Olivier Ayault a fréquenté la classe de chant de Nadia Wroblewska au Conservatoire russe Serge Rachmaninov de Paris. Depuis 1999, il est membre de l’Ensemble Eurydice et a participé à de nombreux concerts de musique de chambre et d’opéra, notamment en Italie. Il possède un large répertoire d’opéras, de mélodies et d’œuvres religieuses. Il a interprété Germont de La Traviata, Rigoletto et Silvio (Pagliacci) lors d’un spectacle au Conservatoire Rachmaninov. Il s’attache aussi à faire redécouvrir des œuvres des XIXe et XXe siècles disparues aujourd’hui du grand répertoire. Il a donné, dans le cadre de la Fête de la musique, un concert consacré à des airs rares du répertoire italien, russe et français. En 2006, il a participé à la saison musicale du Bateau Daphné, amarré quai Montebello à Paris. En 2007, il a participé à une tournée californienne avec l’Ensemble Eurydice et a interprété Escamillo de Carmen à Paris. En 2008, il a chanté la partie soliste de basse dans deux œuvres majeures du répertoire baroque : le Messie de Haendel et la Passion selon saint Mathieu de Bach. Il a chanté le rôle de Sancho de Don Quichotte de Massenet au Château de Joinville, à Paris dans le cadre du festival « Opéra des rues », à Besançon et à Chaumont, le rôle‑titre de Gianni Schicchi à Paris dans un spectacle mis en scène par Florence Guignolet. En 2009, il a participé à la tournée française des « Opéras en plein air » (Marullo de Rigoletto). Nariné Simonian, organiste arménienne, lui a confié le rôle de Thoas d’Iphigénie en Tauride de Gluck puis il a créé son deuxième spectacle, España Juanita, au Théâtre du Tambour Royal. En 2010, il chante Leporello de Don Giovanni à l’Auditorium La Fontaine à Paris et Masetto au Summum de Grenoble. Il fait partie des Chœurs de l’Opéra national de Paris. 

À retrouver dans