FR EN

Michael Levine
Décorateur

Artiste de la saison 18/19Artiste de la saison 19/20

Né à Toronto, Michael Levine fait ses études à la Central School of Art and Design de Londres. Il travaille dans le monde entier pour le théâtre, le cinéma et l’opéra. Il a conçu des décors pour le Metropolitan Opera de New York (Parsifal, Madame Butterfly, Eugène Onéguine, Mefistofele), la Scala de Milan (Les Contes d’Hoffmann, Don Giovanni, Le Songe d’une nuit d’été), le Royal Opera House de Londres (Le Vaisseau fantôme), le Staatsoper de Vienne (La Femme sans ombre, Jérusalem, Dialogues des carmélites), l’Opéra national de Paris (Elektra, Capriccio, Les Boréades, Rusalka, Les Contes d’Hoffmann, Nabucco, I Capuleti e i Montecchi), l’English National Opera (Rigoletto, Le Songe d’une nuit d’été, Doctor Ox’s Experiment de Gavin Bryars, les créations mondiales de Heart of a Dog de Rudolf Rojahn et de Between Worlds de Tansy Davies), le Lyric Opera de Chicago et le Teatro Real de Madrid (Rigoletto, Billy Budd), le Nederlandse Opera d’Amsterdam (La Flûte enchantée), l’Opéra national de Lyon (Parsifal, Le Songe d’une nuit d’été, la création mondiale de Benjamin, dernière nuit de Michel Tabachnik), le Teatro Regio de Turin (Rusalka), le Théâtre du Châtelet (Candide), l’Opéra du Rhin (La Bohème), le Maggio Musicale Fiorentino (Elektra), la Canadian Opera Company de Toronto (Wozzeck, Idomeneo, Œdipus Rex, Symphonie de psaumes de Stravinsky, Le Château de Barbe-Bleue et Erwartung, la Tétralogie, décors et costumes du cycle complet, mise en scène de L’Or du Rhin), le Festival d’Aixen-Provence (La Flûte enchantée, Le Songe d’un nuit d’été), l’Opéra de Zurich (La Dame de pique, Sweeney Todd), le Deutsche Oper de Berlin (Le Viol de Lucrèce), le Complicite Theatre de Londres (A Disappearing Number, The Elephant Vanishes et Mnemonic), le Royal National Theatre, la Royal Shakespeare Company, le Old Vic Theatre, le Glasgow Citizen’s Theatre ainsi que pour le West End de Londres et Broadway. Son travail a été distingué par un Gemini Award, le Prix de la Critique à Paris, le Music Award du Festival d’Edimbourg, deux Dora Awards et le Toronto Arts Award. Il a été promu Chevalier dans l’ordre des Arts et des Lettres en 2002. Outre Robert Carsen, il travaille avec Deborah Warner, Simon McBurney et Andreas Homoki.  

À retrouver dans