Megan Marino
Mezzo-soprano

© Wendy W. Maness

Megan Marino a remporté de nombreuses distinctions aux États-Unis (William Mattheus Sullivan Foundation Award, Shaulis / Gasterec Emerging Singers Grant, Norma Newton Award de la Fondation George London, etc.).
Elle a été artiste résidente de l’ Opéra de Santa Fe, où elle a chanté le rôle du Page dans Salomé et participé à la création de Cold Mountain de Jennifer Higdon, et elle a fait partie du programme pour jeunes chanteurs du Palm Beach Opera, où on a pu l’ entendre dans les rôles d’ Angelina de La Cenerentola ou Mrs Grose du Tour d’ écrou. Elle a également interprété des rôles comme le Prince Orlofski de La Chauve‑souris, Pitti-Sing du Mikado, Mercédès de Carmen, Phoebe de The Yeomen of the Guard, Anita de West Side Story, Tisbé et Angelina de La Cenerentola, Rosina du Barbier de Séville, Meg Page de Falstaff, Varvara de Kátia Kabanová, Hänsel de Hänsel et Gretel sur les scènes américaines.
Elle fait ses débuts au Metropolitan Opera de New York en 2013 dans La Femme sans ombre (une voix des enfants non nés). Elle chante Annina du Chevalier à la rose au Lyric Opera de Chicago, Angelina et Despina (Così fan tutte) à l’Opera Delaware, la Deuxième Nymphe de Rusalka au Metropolitan Opera et participe à la création américaine de The Road of Promise de Kurt Weill avec la Collegiate Chorale au Carnegie Hall.
Cette saison, elle revient au Metropolitan Opera pour le rôle de Myrtale de Thaïs et fait ses débuts dans les rôles d’ Olga d’ Eugène Onéguine à Kansas City et de Suzuki de Madame Butterfly à Santa Fe. Elle se produit aussi en concert (Messie de Haendel, Passion selon saint Jean et Passion selon saint Matthieu de Bach, Messe n° 6 de Haydn).

Projet :
Meg Page (Falstaff) à Dallas.

Débuts à l’ Opéra national de Paris