Mathias Heymann
Étoile

Artiste de la saison 17/18Ballet de l’Opéra
© James Bort / OnP

À l’issue de la première représentation d’Onéguine (John Cranko), où il interprète le rôle de Lenski, le 16 avril 2009, est nommé « Étoile ».

Il a depuis ajouté à son répertoire : Emeraudes, Rubis et Diamants / Joyaux, Mozartiana, Sonatine, Theme et Variations (Balanchine), Frantz dans Coppelia (P. Bart), L’Oiseau de feu (Béjart), Le Spectre de la rose (Fokine), James dans La Sylphide (Lacotte d’après Taglioni), Incitatus dans Caligula (Le Riche), AndreAuria (Lock), Drosselmeyer / Le Prince dans Casse-Noisette, le Professeur de danse dans Cendrillon, Solor et L’Idole dorée dans La Bayadère, Le Prince Siegfried dans Le Lac des cygnes, Mercutio et Romeo dans Romeo et Juliette et Manfred – variation du quatrième tableau –, Le Prince Désiré dans La Belle au bois dormant (Noureev), In The Night, Afternoon of a Faun, Opus 19 / The Dreamer, Les Variations Goldberg, Other Dances, En Sol (Robbins).

À l'Opéra de Paris

  • Genus

    McGregor - 2007

  • Onéguine – rôle de Lenski

    Cranko - 2009

  • Kaguyahime

    Kylián - 2010

  • L’Anatomie de la sensation

    McGregor - 2011

  • La Source – rôle de Zaël

    Bart - 2011

  • Brahms‑Schonberg Quartet

    Balanchine - 2016

À retrouver dans

Biographie

2001

Entre à l’École de danse.

2004

Est engagé à 17 ans dans le Corps de ballet.

2006
« Coryphée ». Reçoit le Prix du Cercle Carpeaux ainsi que le Prix AROP de la Danse. Interprète le Pas de deux de L’Oiseau bleu extrait de La Belle au bois dormant (Rudolf Noureev) lors des « Soirées Jeunes danseurs ».

2007
« Sujet ». Est distribué dans le Pas de deux des paysans dans Giselle (d’après Jean Coralli et Jules Perrot), ainsi que dans les rôles de Basilio dans Don Quichotte, L’Automne dans Cendrillon (Noureev), Le Danseur à la flûte et Colas dans La Fille mal gardée (Frederick Ashton), le Pas de trois et Lucien d’Hervilly dans Paquita (Pierre Lacotte d’après Joseph Mazilier et Marius Petipa). 

2008 
 « Premier danseur ». Danse Mélancolique dans Les Quatre Tempéraments, Symphonie en ut (George Balanchine), Suite en blanc (Serge Lifar), Baptiste dans Les Enfants du paradis (José Martinez), Albrecht dans Giselle (d’après Jean Coralli et Jules Perrot), Des Grieux dans La Dame aux camélias, Troisième Symphonie de Gustav Mahler (John Neumeier).

Distinctions

Benois de la danse (Moscou, 2012). Chevalier des Arts et des Lettres.

Galerie

Etoile Mathias Heymann