Luke Stoker
Basse

Artiste de la saison 18/19

Né en Australie, Luke Stoker fait ses débuts à l’Opéra du Queensland comme membre du programme Young and Developing Artist puis s’installe à Sydney et se produit à Opera Australia en tant que membre du chœur. En 2013, il fait ses débuts au West Australian Opera de Perth dans le rôle de Masetto de Don Giovanni.
La même année, il reçoit une bourse de la Opera Foundation Australia et intègre l’Opera Studio de Cologne. Il reste trois ans au sein de la compagnie et interprète des rôles comme Zaretsky d’Eugène Onéguine, le Bonze de Madame Butterfly, Nunte de Leucippo de Hasse, Zuniga de Carmen, Montano d’Otello, Brander de La Damnation de Faust, Schaunard de La Bohème, Masetto, le Sacristain de Tosca, l’Archevêque de Reims et Florent d’Illiers de Jeanne d’Arc de Braunfels, Titurel de Parsifal, etc. Il se produit en concert sans un répertoire qui comprend le Stabat Mater de Rossini, La Première Nuit de Walpurgis de Mendelssohn, le Magnificat de Bach, la Nelson Mass de Haydn, les Requiem de Fauré et de Mozart, la Messe du couronnement de Mozart, Theodora de Haendel. Depuis 2016, il fait partie de la troupe de l’Opéra de Dortmund, où on a pu l’entendre dans les rôles de Méphistophélès (Faust), Sarastro et le Sprecher (La Flûte enchantée), Lodovico et Montano (Otello).

Projets :
Frank (La Chauve-souris) et Besuffliput (Les Voyages de Gulliver de Gerald Resch, création mondiale) à Dortmund.

Débuts à l’Opéra national de Paris

À retrouver dans