Laurent Laberdesque
Baryton

Artiste de la saison 18/19Choeurs de l’Opéra

Laurent Laberdesque débute la musique à l’âge de six ans par des études de trompette. Après avoir obtenu son prix au Conservatoire de Pau, il commence l’apprentissage du chant en parallèle à des études d’ingénieur. En 2007, il est reçu au CNSM de Paris et participe tout au long de ses études à plusieurs master-classes notamment avec Robert Massard, Sylvia Sass et Margreet Honig.
Pendant ses années d’études, il se produit dans plusieurs productions scéniques d’opéras dont Carmen (Moralès, Dancaire), La Traviata (le Baron Douphol) et Dialogues des carmélites (le Geôlier). En 2009, il interprète le rôle de Figaro dans Les Noces de Figaro à la Cité de la Musique sous la direction de Kenneth Weiss. Il est également engagé dans plusieurs spectacles d’opérette : L’Amour masqué de Messager (le Baron d’Agnot) à l’Amphithéâtre du Musée d’Orsay à Paris, La Veuve joyeuse (Danilo) et La Périchole (Panatellas).
En 2011, il fait ses débuts à l’Opéra de Lyon dans Tristan et Isolde (rôle du Timonier) sous la direction de Kirill Petrenko, et participe à la création mondiale de La Métamorphose de Levinas d’après l’œuvre de Kafka (rôle du Locataire) à l’Opéra de Lille.
Plus récemment, il a interprété le rôle de Slook dans La Cambiale di Matrimonio de Rossini à l’Auditorium Saint-Germain à Paris. Il se produit régulièrement en récital et interprète notamment L’Horizon chimérique (Fauré), les Quatre Poèmes (Ropartz), les Chansons de Don Quichotte (Ibert), les Lieder eines fahrenden Gesellen et les Kindertotenlieder (Mahler). On a pu l’entendre dans plusieurs programmes de musique sacrée : la Missa Tiburtina de Giles Swaynes, la Petite Messe Solennelle de Rossini, la Messe en sol de Schubert, la Missa Brevis de Mozart, la Hamoniemesse de Haydn, les Motets de Lully ou récemment dans le rôle de Jésus dans le Via Crucis de Liszt.
En 2013, Laurent Laberdesque intègre les chœurs de l’Opéra national de Paris et s’y produira prochainement comme soliste dans Le Chevalier à la rose (ein Hausknecht). 

À retrouver dans