Damiano Michieletto Metteur en scène

© Stefano Guindani

Biographie

Né à Venise, Damiano Michieletto fait ses débuts internationaux au Festival de Wexford en 2003. 

Il met en scène La Pie voleuse au Festival Rossini de Pesaro, Lucia di Lammermoor, Il Corsaro, Luisa Miller, Poliuto à Zurich, Roméo et Juliette et un cycle Mozart / Da Ponte à La Fenice de Venise, L’Enlèvement au sérail à Naples, La Scala di seta au Festival de Pesaro et à La Scala de Milan, Le Barbier de Séville au Grand Théâtre de Genève, Madame Butterfly à Turin, L’Élixir d’amour à Valence, Graz et Madrid, La Passion grecque de Martinů à Palerme, Così fan tutte à Tokyo, Le Triptyque au Theater an der Wien et à Copenhague, Un bal masqué à Milan, Idomeneo au Theater an der Wien, The Rake’s Progress à Leipzig et Venise. 

En 2012, il fait ses débuts au Festival de Salzbourg avec La Bohème ; il y revient pour Falstaff en 2013 et La Cenerentola en 2014. Il fait ses débuts à l’Opéra national de Paris (Le Barbier de Séville), à l’Opéra national d’Amsterdam (Le Voyage à Reims), au Gran Teatre del Liceu de Barcelone (Così fan tutte) et au Royal Opera House de Londres (Guillaume Tell). 

Ces dernières saisons, il a mis en scène La Flûte enchantée, Aquagranda (Prix Abbiati 2017), La Veuve joyeuse et Macbeth à La Fenice de Venise, Falstaff et Salomé à La Scala de Milan, Le Voyage à Reims à Copenhague et Moscou, Rigoletto à Rome et Venise (La Fenice), Jenůfa au Staatsoper Unter den Linden de Berlin, Kátia Kabanová au Festival de Glyndebourne, Le Chevalier à la rose à Vilnius, La Cenerentola au Semperoper de Dresde, et, en 2022, Orphée et Eurydice au Komische Oper de Berlin, Le Barrufe à La Fenice, Jules César en Égypte au Théâtre des Champs-Élysées, Mass de Bernstein au Terme du Caracalla de Rome. 

En février 2022, il a présenté « Archèus. Labirinto Mozart », une installation immersive créée lors de la Biennale de Venise. Au théâtre, il a mis en scène L’Éventail de Goldoni et L’Inspecteur général de Gogol au Teatro Stabile de Vénétie, Divinas palabras de Ramón Maria del Valle-Inclán et L’Opéra de quat’sous de Bertolt Brecht au Piccolo Teatro de Milan.

Haut de Page