Anita Hartig
Soprano

Artiste de la saison 18/19
© Paul Buciuta / OnP

Née en Roumanie, Anita Hartig termine en 2006 ses études de chant à l’Académie de Musique G. Dima de Cluj-Napoca et fait ses débuts sur scène dans le rôle de Mimi (La Bohème) à l’Opéra roumain de Cluj. Elle remporte de nombreux prix dans des concours de chant : Hariclea Darclée, Braila 2005, Ionel Perlea 2008, Concours International de l’Opéra de Bucarest 2009. De 2009 à 2014, elle est membre de la troupe du Staatsoper de Vienne, où elle interprète Zerlina de Don Giovanni, Musetta et Mimi de La Bohème, Pamina de La Flûte enchantée, Despina de Così fan tutte, Susanna des Noces de Figaro, Micaela de Carmen.
Elle est invitée sur les grandes scènes internationales (Bayerische Staatsoper, Kanagawa Kenmin Hall Tokyo, Megaron Concert Hall d’Athènes, Royal Opera House de Londres, La Monnaie de Bruxelles, Deutsche Oper de Berlin, Staatsoper de Hambourg, Teatro alla Scala de Milan, Gran Teatre del Liceu de Barcelone, Metropolitan Opera New York) où elle chante sous la direction de chefs d’orchestre tels Adam Fischer, Franz Welser-Möst, Daniele Rustioni, Carlo Rizzi, Dan Ettinger, Daniel Oren, Mark Elder, Marco Armiliato, Ivor Bolton. En 2013, elle fait ses débuts au Royal Opera House de Londres dans La Bohème sous la direction d’Alexander Joel. C’est dans le même rôle qu’elle chante pour la première fois à la Scala de Milan, à l’Opéra national de Paris et au Metropolitan Opera de New York avant de faire ses débuts au Gran Teatre del Liceu de Barcelone dans La Traviata.
Elle interprète Susanna des Noces de Figaro au Metropolitan Opera et au Royal Opera House de Londres, Mimi au Staatsoper de Vienne, au Teatro Real de Madrid et au Staatsoper de Berlin, Liù (Turandot) et Antonia (Les Contes d’Hoffmann) au Metropolitan Opera, Marguerite (Faust) à l’Opéra de Zurich, au Staatsoper de Vienne et au Staatsoper de Hambourg. Au début de la saison 2018 / 2019, elle chante Micaela (Carmen) à Vienne et La Traviata au Théâtre du Capitole de Toulouse ainsi qu’à l’Opéra national de Paris.

Projets :
La Traviata au Metropolitan Opera, Micaela pour ses débuts à l’Opéra de San Francisco, la Messe en fa mineur de Bruckner au Concertgebouw d’Amsterdam.

À retrouver dans