Alexander Ekman
Chorégraphe

© TM Rives

Chorégraphe international, Alexander Ekman a créé des pièces pour des théâtres, opéras et musées. Il dirige aussi des films et crée des performances live partout dans le monde. Connu pour son sens du rythme et son humour décalé, il a collaboré avec plus de quarante-cinq compagnies dans le monde. Entre autres, le Ballet Cullberg, la Compañia Nacional de Danza à Madrid, le Goteborg Ballet, l’Iceland Dance Company, le Ballet de Bern, le Cedar Lake Contemporary Dance, le Ballet de l'Opéra du Rhin, le Ballet royal suédois, la Sydney Dance Company, le Ballet royal danois, le Ballet de l’Opéra de Vienne ou encore le Ballet national de Norvège. Il a également collaboré avec le festival Europa Danse et le Festival international de danse d’Athènes.
En 2005, Alexander Ekman est récompensé par le Premier prix au Concours chorégraphique international d'Hanovre, puis le Second prix pour son ballet Swingle Sisters. En 2011, Alexander Ekman travaille en tant que professeur et chorégraphe pour la Juilliard School de New York.
Sa pièce Cacti, créée en 2010, est devenue un succès mondial et a été dansée par quinze compagnies, dont la Sydney Dance Company. Le ballet a été nommé pour le Prix de danse du Dutch Dance Festival en 2010, le National Dance Award en 2012, et enfin par le prestigieux British Oliver Award. En 2009, Alexander Ekman réalise le film 40 Meters Under, pour et avec le Ballet Cullberg, qui est alors diffusé sur la télévision suédoise nationale. La même année, il collabore avec le chorégraphe Mats Ek sur des projections vidéo pour sa pièce Håll
Plats. Alexander Ekman réalise également une installation pour le Musée moderne de Stockholm avec les danseurs du Ballet Cullberg.
En 2012, il collabore avec la chanteuse Alicia Keys et l’invite dans sa pièce Tuplet. En 2014, sa version du Lac des cygnes, A Swan Lake, connaît un immense succès dans le monde et est représenté notamment à l’Opéra d’Oslo en 2016. Dans ce ballet, Alexander Ekman est parvenu à remplir la scène de 6000 litres d’eau pour y recréer un véritable lac. Le documentaire Rare Birds de TM Rives relate le processus de cette création innovante.
En 2015, Alexander Ekman crée sa version du Songe d’une nuit d’été au Ballet royal de Suède. La même année, il reçoit le Swedish Medea Award d’« invention et d’innovation » et, en 2016, le prix allemand « Der Faust » pour son ballet COW pour le Semperoper Ballet de Dresde.