FR EN

Alessandro Carletti
Eclairagiste

Artiste de la saison 18/19

Né à Rome, Alessandro Carletti a tout d’abord étudié la photographie et la peinture avant de se passionner pour la création des lumières. Dans les années 90, il commence à travailler au Festival Rossini de Pesaro. Il collabore depuis 2008 avec Damiano Michieletto, pour qui il a créé les lumières de L’Enlèvement au sérail au Teatro San Carlo de Naples, L’Échelle de soie et Sigismondo au Festival de Pesaro, L’Élixir d’amour au Palau de les Arts de Valence, La Passion grecque au Teatro Massimo de Palerme, Così fan tutte au New National Theatre de Tokyo, Le Triptyque et Otello au Theater an der Wien, Guillaume Tell (Knight of Illumination 2015), Cavalleria rusticana et Pagliacci (Best Opera Production aux Laurence Olivier Awards) au Covent Garden de Londres, Un bal masqué au Teatro Comunale de Bologne, Divine parole de Ramón del Valle Inclan au Piccolo Teatro de Milan, Aquagranda (création de Filippo Perocco, novembre 2016) à La Fenice de Venise, Le Voyage à Reims et Rigoletto à l’Opéra national d’Amsterdam, La Flûte enchantée à Florence et Venise, La Damnation de Faust à Rome, A Midsummer Night’s Dream au Theater an der Wien, La Donna del lago à l’Opéra Royal de Wallonie, Der ferne Klange à l’Opéra de Francfort.
Il travaille également avec Daniele Abbado (Nabucco au Royal Opera House Covent Garden de Londres et à la Scala de Milan, Don Carlo au Staatsoper de Vienne), Rossi de Palma (L’Opéra de quat’sous au Piccolo Teatro de Milan), Silvia Paoli (I Capuleti e i Montecchi à Bologne, Otello au Festival Como Città della Musica), Barrie Kosky (Semele, Candide et La Bohème au Komische Oper de Berlin), Francesco Micheli, Henning Brockhaus, Pippo Delbono, Franco Ripa di Meana, Yannis Kokkos, etc.

Projets :

La Pucelle d’Orléans au Theater an der Wien (avec Lotte de Beer), La Veuve joyeuse à l’Opéra de Rome et Alcina au Festival de Salzbourg (avec Damiano Michieletto).  

À retrouver dans