Focus - L’Opéra Le Peletier, la « maison » du grand opéra

Focus - L’Opéra Le Peletier, la « maison » du grand opéra

Focus - L’Opéra Le Peletier, la « maison » du grand opéra

Inaugurée en août 1821, la salle de la rue Le Peletier est la « maison » du grand opéra, où tous les chefs-d’œuvre du genre furent créés. Édifiée dans l’urgence, elle doit remplacer l’opéra de la rue de Richelieu, démoli après l’assassinat du Duc de Berry, héritier du trône de France.   

Bâtiment « provisoire », le théâtre est construit en faisant largement appel au bois. Les vastes dimensions du plateau favorisent les mises en scènes fastueuses que réclame le grand opéra. Espace de sociabilité autant que salle de spectacle, le théâtre est un des hauts lieux de la vie mondaine parisienne et inspire de nombreux artistes tels Théophile Gautier ou Edgar Degas.  

Le 14 janvier 1858, alors qu’ils arrivent devant l’Opéra, Napoléon III et l’Impératrice Eugénie sont pris pour cible par des révolutionnaires italiens menés par Felice Orsini. L’attentat manqué scelle le sort de la salle et précipite l’annonce d’un concours pour la construction d’un nouvel opéra, que remporte Charles Garnier. La salle Le Peletier est détruite par un incendie la nuit du 28 au 29 octobre 1873, sinistre qui accélère les travaux d’achèvement du nouvel Opéra.  

Haut de Page