FR EN

Zuzana Marková
Soprano

Née à Prague, Zuzana Marková fait ses débuts à l’âge de 16 ans à l’Opéra national de Moravie-Silésie (République tchèque). Elle a fait des études de chant, piano et direction d’orchestre au Conservatoire de Prague et elle a suivi les master-classes de Mietta Sieghele et Veriano Luchetti à Riva del Garda, avant de se perfectionner à l’Opéra studio de Bologne auprès de Paola Pittaluga. Elle remporte en 2003 le premier prix du concours Young Prague Singers et le deuxième prix du Concours Duškova à Prague et, en 2012, le deuxième prix du Concours International Ernst Häfliger en Suisse. Elle a récemment fait ses débuts à l’Opéra de Zurich (Elvira des Puritains), au Théâtre Bolchoï de Moscou (La Traviata), au Teatro San Carlo de Naples (Il Cappello di paglia di Firenze) et au Teatro Carlo Felice de Gênes (Lucia di Lammermoor).
Elle a chanté La Traviata à l’Opéra de Florence, à l’Opéra d’Atlanta pour ses débuts outre-atlantique, au Teatro Lirico de Cagliari et au Teatro Massimo de Palerme, Les Puritains à l’Opéra de Francfort et à l’Opéra Royal de Wallonie, Manon à l’Opéra de Cologne, Ismène (Alceste), Inès (L’Africaine) et Elizabeth Zimmer (Elegy for young lovers de Henze) à La Fenice de Venise, Oscar (Un bal masqué) au Teatro Massimo de Palerme, le rôle-titre d’Anna Bolena à l’Opéra de Marseille (où elle a fait ses débuts dans La Traviata en 2014), Lucia di Lammermoor à Marseille, Avignon, à La Fenice de Venise et au Teatro delle Muse d’Ancona.
On a également pu l’entendre en France dans Les Caprices de Marianne d’Henri Sauguet (Reims, Metz, Marseille, Tours, Avignon, Bordeaux, Limoges). Citons également Powder her face de Thomas Adès mis en scène par Pier Luigi Pizzi au Teatro Comunale de Bologne et à La Fenice de Venise, Donna Anna (Don Giovanni) et Clorinda (La Cenerentola) à Bologne, la Reine (Das Geheime Königreich) de Krenek au Festival della Valle d’Itria et à Lübeck, la Princesse de Navarre (Gianni di Parigi de Donizetti) au Festival de Wexford.

Projets :
Pamina (La Flûte enchantée) à Los Angeles, La Traviata à La Fenice de Venise, au Staatsoper de Berlin et à l’Opéra de Rome, Zerlina (Don Giovanni) à l’Opéra national de Paris.

À retrouver dans