FR EN

Wilhelm Schwinghammer
Basse

Wilhelm Schwinghammer est né en Bavière. Il fait ses études au collège du Regensburger Domspatzen et au Conservatoire de Berlin avec Harald Stamm et suit les masterclasses de Kurt Moll et Marjana Lipovšek. En 2003, il intègre le programme pour jeunes artistes du Staatsoper de Hambourg et, en 2006, il devient membre permanent de la troupe. Depuis 2017, il est artiste indépendant. En 2009, il remporte le prestigieux concours ARD. En 2005, il fait ses débuts au Festival de Salzbourg dans La Traviata (Dr Grenvil) aux côtés d’Anna Netrebko et Rolando Villazon. Il est également un invité régulier du Festival de Bayreuth depuis 2012: le Roi Heinrich de Lohengrin, Fasolt de L’Or du Rhin, Reinmar von Zweter de Tannhäuser. Il interprète Fasolt dans le Ring mis en scène par David Pountney à Chicago, le rôle-titre des Noces de Figaro, Osmin de L’Enlèvement au Sérail et Rocco (Fidelio) à Hambourg, la Messe en ut mineur de Mozart à la Scala de Milan sous la direction de Zubin Mehta.
Son vaste répertoire s’étend du baroque aux ouvrages contemporains et comprend les rôles de Leporello (Don Giovanni), Sarastro (La Flûte enchantée), le Roi Marke (Tristan et Isolde), le Landgrave Hermann (Tannhäuser), Daland (Le Vaisseau fantôme), Sparafucile (Rigoletto), Oreste (Elektra), le Baron Ochs (Le Chevalier à la rose).
Il se produit sur les grandes scènes internationales (Munich, Berlin, Dresde, Vienne, Lyon, Milan, Barcelone, Los Angeles, Washington, Chicago, Toronto, Hong Kong Arts Festival) ainsi qu’en concert avec des formations comme le Philharmonique de Berlin, le Boston Symphony Orchestra, le Bamberg Symphony, le NDR Elbphilharmonie Orchestra et le Concerto Köln, sous la direction de Daniel Barenboim, Zubin Mehta, Kirill Petrenko, Andris Nelsons, Sir Simon Rattle, Marek Janowski, Sebastian Weigle, Philippe Herreweghe, entre autres.
En octobre 2019, il fera ses débuts dans le rôle de Herr Reich (Les Joyeuses Commères de Windsor) d’Otto Nicolai au Staasoper unter der Linden de Berlin sous la direction de Daniel Barenboim.

À retrouver dans