Information spectateurs

En savoir plus

Wiebke Lehmkuhl
Contralto

Artiste de la saison 20/21
© Sound Picture Design

Née à Oldenburg, Wiebke Lehmkuhl travaille le chant avec Ulla Groenewald et Hanna Schwarz à la Musikhochschule de Hambourg. Elle se produit à Kiel, Hambourg et Hanovre, avant d’amorcer, à partir de la saison 2008-2009, une collaboration régulière avec l’Opéra de Zurich. En 2012, elle fait ses débuts au Festival de Salzbourg (la Troisième Dame de La Flûte enchantée sous la direction de Nikolaus Harnoncourt). Elle se produit à l’Opéra national de Paris dans le Ring dirigé par Philippe Jordan (Flosshilde, Première Norne, Schwertleite) ainsi qu’au Bayerische Staatsoper de Munich sous la direction de Kent Nagano (Première Norne, Flosshilde). Elle se produit régulièrement en concert dans les grands festivals (Salzbourg, Schleswig-Holstein, Lucerne, La Folle Journée de Nantes), ainsi qu’au Musikverein de Vienne, au NDD de Hanovre, avec le Tonhalle Orchester de Zurich, le Gewandhausorchester de Leipzig, le Bamberger Symphoniker, l’Orchestre Philharmonique de Berlin, l’Orchestre Symphonique de Vienne, l’Orchestre de Paris. Elle s’est produite sous la direction de Thomas Hengelbrock lors de l’inauguration de la salle de l’Elbphilharmonie. Elle a chanté sous la direction de chefs d’orchestre tels Nikolaus Harnoncourt, Frans Brüggen, Daniele Gatti, Marc Minkowski, Hans-Christoph Rademann, Reinhard Goebel, Frans Brüggen, Andreas Spering, Franz-Welser-Möst, Riccardo Chailly, Ottavio Dantone. Elle est régulièrement invitée au Festival de Bayreuth et elle a récemment fait ses débuts à l’Opéra d’Amsterdam dans Jephtha (Storgé), à la Scala de Milan dans Les Maîtres chanteurs de Nuremberg (Magdalene, rôle qu’elle a également interprété à l’Opéra national de Paris) et au Royal Opera House de Londres dans le Ring (Erda). Au cours de la saison 2019-2020, elle interprète une version scénique du Messie de Haendel avec les Musiciens du Louvre Grenoble à Salzbourg.

Projet : la Missa Solemnis de Beethoven au Théâtre des Champs-Elysées.

À retrouver dans

Haut de Page