Wiebke Lehmkuhl
Contralto

© DR

Née à Oldenburg, Wiebke Lehmkuhl travaille le chant avec Ulla Groenewold et Hanna Schwarz à la Musikhochschule de Hambourg. En 2006, elle obtient le Prix Mozart de la ville de Hambourg et, en 2011, le prix « Jeune chanteur de l’année » décerné par la Fondation Walter et Charlotte Hamel. Elle se produit à Kiel, Hambourg et Hanovre, avant d’amorcer, à partir de la saison 2008 / 2009, une collaboration régulière avec l’Opéra de Zurich, où elle chante Erda (L’Or du Rhin), la Troisième dame (La Flûte enchantée), Annina (Le Chevalier à la rose), et, plus récemment, La Verita in cimento de Vivaldi sous la direction d’Ottavio Dantone. Elle interprète la Troisième Dame de La Flûte enchantée sous la direction de Nikolaus Harnoncourt au Festival de Salzbourg 2012 et se produit à l’Opéra national de Paris dans la Tétralogie dirigée par Philippe Jordan (Flosshilde, Première Norne, Schwertleite) ainsi qu’au Bayerische Staatsoper de Munich sous la direction de Kent Nagano (Première Norne, Flosshilde). Elle se produit régulièrement en concert dans les grands festivals (Schleswig-Holstein, Lucerne, La Folle Journée de Nantes), ainsi qu’au Musikverein de Vienne, au NDR de Hanovre, avec le Tonhalle Orchester de Zurich, le Gewandhaus de Leipzig, le Bamberger Symphoniker, l’Orchestre Philharmonique de Berlin (Scènes de Faust de Schumann avec Daniel Harding), l’Orchestre Symphonique de Vienne (Passion selon saint Mathieu avec Philippe Jordan)… Elle travaille avec Nikolaus Harnoncourt, Thomas Hengelbrock, Daniele Gatti, Marc Minkowski, Hans-Christoph Rademann, Reinhard Goebel, Frans Brüggen, Andreas Spering, Franz-Welser-Möst, Riccardo Chailly. Cette saison, elle se produit à la Scala de Milan (Neuvième Symphonie de Beethoven avec Gustavo Dudamel), au Festival de Printemps Tokyo Opera Nomori (Erda de Siegfried avec Marek Janowski), avec l’Orchestre de Paris (Magnificat de Bach avec Thomas Hengelbrock), le Philharmonique de Munich (Neuvième Symphonie avec Andrew Manze), le Deutsches Symphonie-Orchester de Berlin (Kindertotenlieder avec Ingo Metzmacher), l’Orchestre Philharmonique de la Radio de Hanovre (Gurre-Lieder avec Ingo Metzmacher), le WDR Orchestra (Symphonie n°3 de Mahler avec Jukka-Pekka Sarasate) ainsi qu’au Festival de Bayreuth (Parsifal, la Tétralogie).