FR EN

Vito Priante
Baryton

© DR

Né à Naples, Vito Priante fait ses débuts en 2002 dans La Serva Padrona de Pergolèse au Teatro Goldoni de Florence, dans le cadre du Maggio Musicale Fiorentino. Après avoir interprété les répertoires baroque et classique (notamment par une collaboration régulière avec Alan Curtis), il se dirige vers les rôles belcantistes.
En 2008 il reçoit le XXVIIIe prix Franco Abbiati (décerné par la critique italienne) pour son interprétation du rôle‑titre du Prisonnier de Dallapiccola à la Scala de Milan dans la mise en scène de Peter Stein et sous la direction musicale de Daniel Harding. Il chante Figaro (Les Noces de Figaro) au Festival de Glyndebourne, à la Fenice de Venise, au Staatsoper de Berlin (sous la direction de Daniel Barenboim), au Théâtre des Champs‑Élysées (sous la direction de Marc Minkowski), au Festival de Salzbourg et au Bayerische Staatsoper de Munich ; Dandini (La Cenerentola) au Staatsoper de Vienne, au Bayerische Staatsoper de Munich et, plus récemment, au Lyric Opera de Chicago et à l’Opéra de Rome.
Vito Priante se produit également dans le rôle de Figaro du Barbier de Séville au Maggio Musicale Fiorentino, au Teatro Regio de Turin et aux Thermes de Caracalla pour la saison estivale de l’Opéra de Rome en 2014. Il interprète Belcore (L’Élixir d’amour) à Turin, Malatesta (Don Pasquale) à Naples et Lescaut (Manon) en version de concert avec l’Orchestre Philharmonique de Luxembourg. Il fait ses débuts dans le rôle d’Escamillo au Royal Opera House de Londres et dans les quatre rôles diaboliques des Contes d’Hoffmann au Teatro Real de Madrid dans une nouvelle mise en scène de Christoph Marthaler et sous la direction de Sylvain Cambreling. La saison dernière il interprète, entre autres, Escamillo à la Scala de Milan, Lord Cecil (Maria Stuarda) au Liceu de Barcelone et il fait ses débuts au Festival Rossini de Pesaro dans La Gazzetta de Rossini.

Projets : Les Contes d’Hoffmann au Staatstheater de Stuttgart, La Favorite (Alphonse XI) à la Fenice de Venise, Escamillo au Teatro Regio de Turin et Figaro (Le Barbier de Séville) au Royal Opera House Covent Garden de Londres.

Débuts à l’Opéra national de Paris