Présentation d’un pass sanitaire valide obligatoire

En savoir plus

Virginia Chihota
Vidéaste

Virginia Chihota est née en 1983 à Chitungwiza, au Zimbabwe. En 2004, elle sort diplômée en Beaux-Arts de la National Gallery BAT Workshop School (aujourd’hui la National Gallery School of Visual Art and Design) et, en 2006, elle obtient un diplôme en Arts Visuels de l’École Polytechnique de Harare. Elle a représenté le Zimbabwe à la 55e Biennale de Venise en 2013 et a reçu cette même année le Prix Canson. De nature introspective, l’œuvre de Virginia Chihota est profondément influencée par ses expériences personnelles – fondatrices ou quotidiennes. Elle aborde des thèmes tels que la maternité, l’éducation des enfants, le mariage, la parenté, le deuil et la foi. À la fois prosaïques et transcendantes, mêlant allusions à la vie de tous les jours, symbolisme religieux et folklorique, ses œuvres grand format sur papier déploient une verve crue et expressionniste et une utilisation subtile de motifs, de textures et de strates. Grâce à sa formation de graveuse, Virginia Chihota pratique la sérigraphie avec autant d’aisance que d’originalité. Elle mêle les techniques d’impression avec le dessin afin de produire des œuvres uniques d’une complexité formelle saisissante. Elles dépeignent souvent la figure féminine fondue dans l’abstraction et des corps saisis dans des étreintes suggérant une union figurative. Le travail de Virginia Chihota met en lumière les façons dont le corps féminin brise les frontières et suscite des interrogations sur les différentes formes d’appartenance. Son œuvre est présente dans des collections comme celles de la Deutsche Bank (Francfort), de la FRAC de Picardie (Amiens), à la National Gallery du Zimbabwe (Harare), à la Saatchi Gallery ainsi qu’à la Tate Gallery (Londres), au Département d’Etat des USA, ou encore chez J.P. Morgan Chase. Elle a exposé aux quatre coins du monde : National Gallery du Zimbabwe (Harare, 2019), à la SAVVY Contemporary de Berlin (2019), en solo à l’Armory Show (2019), au Drawing Room de Londres (2018), à l’Académie des Beaux-Arts de Vienne (2017), au Muséum d’histoire naturelle du Havre (2016), à la Saatchi Gallery de Londres (2015), à la Kunsthalle Faust de Hanovre (2014), au Neuer Berliner Kunstverein (Berlin, 2014), au Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris (2013), à la Fundación Proa de Buenos Aires (2012), à la Fondation du Centre Culturel de Corée (Séoul, 2010). Elle est représentée par Tiwani Contemporary (Londres, UK).

Haut de Page