FR EN

Vannina Santoni
Soprano

Artiste de la saison 18/19

Vannina Santoni fait ses débuts dans le rôle de Donna Anna (Don Giovanni) en Italie, puis à l’Opéra Royal de Versailles. Elle est rapidement remarquée tant pour ses qualités vocales que scéniques. Après ses études au Conservatoire national de Paris, elle interprète les rôles de la Comtesse (Les Noces de Figaro), Fanny (La Cambiale di matrimonio), Fiordiligi (Così fan tutte), Eurydice (Orphée aux Enfers), Micaela (Carmen), Leïla (Les Pêcheurs de perles), Juliette (Roméo et Juliette), Adèle (La Chauve-souris), Adina (L’Elixir d’amour), Suor Angelica et Lauretta (le Triptyque de Puccini). Elle est invitée au Capitole de Toulouse pour Don Giovanni (Zerlina), Hansel et Gretel (Gretel) et la création mondiale des Pigeons d’argile, de Philippe Hurel, dans le rôle de Patricia Baer (enregistrement DVD). Elle chante Osira dans Zanaida de Jean-Chrétien Bach à la Cité de la Musique à Paris, au Konzerthaus de Vienne et au Teatru Manoel de Malte (enregistrement CD). Par la suite, elle interprète les rôles de Donna Anna à l’Opéra de Cologne sous la direction de François-Xavier Roth, Leïla à l’Opéra national de Lorraine ainsi que Juliette au Cultural Center de Hong Kong. Au Théâtre des Champs-Elysées, Vannina Santoni se produit dans le Requiem de Verdi et dans une version de concert de Carmen (rôle de Micaëla) avec l’Orchestre national de France. Puis elle aborde le rôle-titre de Manon à l’Opéra de Monte-Carlo et fait ses débuts à l’Opéra Bastille dans Carmen (Frasquita) avant d’interpréter la Comtesse des Noces de Figaro à l’Opéra du Rhin. Elle se produit également en récital à Paris dans la série L’Instant Lyrique. Par la suite, elle interprète la Princesse Saamcheddine (Mârouf) à l’Opéra de Bordeaux et à l’Opéra Comique, Agnès (La Nonne sanglante de Gounod) à l’Opéra Comique, Juliette à l’Opéra de Nice. Elle interprète sa première Violetta (La Traviata) au Théâtre des Champs-Elysées, prise de rôle unanimement saluée par le public et la critique, avant de chanter le rôle de Nannetta (Falstaff) à l’Opéra de Monte-Carlo et Juliette à la Fondation Gulbenkian à Lisbonne.

Projets :
Antonia (Les Contes d’Hoffmann) à l’Opéra de Lausanne, la Comtesse (Les Noces de Figaro) au Théâtre des Champs-Elysées, Adina au Théâtre du Capitole de Toulouse, Juliette en version de concert à l’Opéra de Montpellier et au Théâtre des Champs-Elysées, Violetta à l’Opéra de Saint-Etienne, Tatiana (Eugène Onéguine) au Théâtre des Champs-Elysées.

À retrouver dans