FR EN

Tomáš Krejčiřík
Chanteur

Tomáš Krejčiřík fait ses études au Conservatoire de Brno, à l’Académie des Arts du spectacle de Prague et à l’Académie de Musique Leoš Janáček de Brno. Après des débuts de soliste dans différentes compagnies d’opéra de Moravie et de Silésie (Olomouc, Opava et Ostrava), il devient en 1994 membre du Théâtre national de Brno où il se produit jusqu’à présent. Il est régulièrement invité par le Théâtre national de Prague et par le Théâtre national slovaque de Bratislava. Il est amené à chanter de nombreux rôles du répertoire lyrique tchèque : Jenik de La Fiancée vendue de Smetana, le Prince de Rusalka de Dvořák ou encore les rôles principaux des opéras de Janáček (Steva de Jenůfa, Tichon dans Kátia Kabanová et Ctirad dans Šarka). Son très vaste répertoire comprend aussi les grands rôles lyriques classiques et romantiques dont Don José (Carmen), Florestan (Fidelio), Alfredo (La Traviata), Rodolfo (La Bohème), Calaf (Turandot), Riccardo (Un bal masqué) et Canio (Pagliacci).

 Au cours des trente années de sa carrière artistique, il a étudié plus de cent-dix rôles. Il se produit en concert dans un vaste répertoire dans de nombreux pays européens. Il est fréquemment invité par la radio et la télévision tchèques. Il chante notamment des œuvres de compositeurs tchèques dont la Messe glagolitique de Janáček, le Stabat Mater et la Messe en Ré majeur de Dvořák ou certaines Cantates de Martinů mais son répertoire comporte également La Petite Messe solennelle de Rossini, Œdipus Rex de Stravinsky et la Missa Solemnis de Beethoven. En parallèle à ses activités de chanteur, Tomáš Krejčiřík a enseigné le chant à l’Académie de Musique Leoš Janáček de Brno. En 2005, il chante De la maison des morts à Vienne, Amsterdam, Aix-en-Provence et Milan dans la production de Patrice Chéreau. 

Débuts à l’Opéra national de Paris