Information spectateurs

En savoir plus

Thomas Hengelbrock
Chef d'orchestre

Né en Allemagne, Thomas Hengelbrock étudie le violon puis travaille comme assistant auprès de personnalités du monde musical comme Witold Lutoslawski, Mauricio Kagel et Antal Dorati. Son travail couvre de multiples genres musicaux, du baroque à la musique contemporaine, en passant par la musique romantique. Il est le fondateur et directeur des ensembles Balthasar-Neumann-Chor et Balthasar-Neumann-Ensemble avec lesquels il se produit dans le monde entier depuis une vingtaine d’années. Il a également été invité à la tête de prestigieuses formations comme le Royal Concertgebouw Orchestra, l’Orchestre Philharmonique de Vienne, l’Orchestre de Paris, l’Orchestre national de France, le Philharmonique de Munich, le Tonhalle Orchestra de Zurich. Thomas Hengelbrock a fait connaître à un large public des œuvres disparues du répertoire, comme La Didone de Cavalli. Il apporte également une lecture nouvelle d’œuvres connues, comme Parsifal de Richard Wagner, qu’il a dirigé sur des instruments datant de la création de l’œuvre. La musique contemporaine occupe une large place dans ses activités. Ses nombreuses créations d’œuvres de Jörg Widmann, Simon Wills, Lotta Wennäkoski, Quigang Chen ou Erkki-Sven Tüür lui ont apporté un retentissant succès. Il a dirigé la création de l’oratorio de Jan Müller-Wieland Maria à la Ruhtriennale 2018 et Reminiszenz de Wolfgang Rihm lors du concert d’inauguration de la Elbphilharmonie en janvier 2017. Il a été invité par les grandes scènes lyriques internationales (Teatro Real de Madrid, Royal Opera House de Londres, Staatsoper de Berlin, Festivals de Baden-Baden et Salzbourg). À l’Opéra national de Paris, il a dirigé La Flûte enchantée, Idomeneo et Orphée et Eurydice chorégraphié par Pina Bausch. Il a collaboré avec des acteurs comme Klaus Maria Brandauer, Johanna Wokalek et Graham Valentine pour des spectacles originaux, où se mêlent musique et littérature (Peer Gynt de Grieg, Scènes de Faust de Schumann). Il a également assuré le rôle de metteur en scène pour plusieurs productions avec ses deux ensembles, notamment Didon et Enée au Festival de Salzbourg et Don Giovanni au Festival de Feldkirch. Au cours de l’été 2019, il a dirigé Médée au Festival de Salzbourg dans la mise en scène de Simon Stone. Thomas Hengelbrock se consacre aussi à la formation de jeunes musiciens à travers le programme éducatif de la Balthasar Neumann Academy et la Cuban-European Youth Academy qu’il a fondée en 2014. Il a reçu en 2016 le Prix Herbert von Karajan pour sa contribution à l’éducation musicale.

Haut de Page