FR EN

Thomas Dear
Basse

Issu de l’Académie de musique Rainier III de Monaco, Thomas Dear fait ses débuts à l’Opéra de Monte-Carlo. En janvier 2011, il est lauréat du Concours Viñas de Barcelone, ce qui lui ouvre les portes d’une carrière internationale. Dès lors, il chante au Grand Théâtre de Genève (Farfarello de L’Amour des trois oranges, First Murderer / Archbishop dans Richard III de Battistelli). Il fait ses débuts à l’Opéra national de Paris (un Cappadocien dans Salomé puis le Comte Lamoral d’Arabella), il chante à l’Opéra de Flandres (L’Enchanteresse de Tchaïkovski), au Nederlandse Opera d’Amsterdam (un Prêtre et un Homme d’armes dans La Flûte enchantée, le Comte Lamoral), à l’Opéra de Nice (le Médecin et le Berger dans Pelléas et Mélisande, Colline de La Bohème, l’Ermite de Der Freischütz, Hobson de Peter Grimes, le Baron Douphol de La Traviata, Méru des Huguenots), à l’Opéra de Bordeaux (Premier soldat dans Salomé), au Capitole de Toulouse (Quatrième berger dans Daphné, Frère Bénédictine et Troisième masque dans Les Fiançailles au couvent), à Limoges (Escamillo de Carmen), à Toulon (Rochefort d’Anna Bolena, le Médecin et le Berger dans Pelléas et Mélisande), à l'Opéra d'Avignon (Zuniga de Carmen). Il est Sarastro de La Flûte enchantée lors de la tournée des Opéras en plein air, Colline dans La Bohème au Festival de Soustons, Claudio dans Les Caprices de Marianne d’Henri Sauguet dans une quinzaine de maisons d’opéra françaises lors des saisons 2014-2015 et 2015-2016. À l'été 2016, il fait ses débuts au Festival d'Aix-en-Provence.
Il chante Don Pedro de Béatrice et Bénédict et Mathisen dans Le Prophète au Capitole de Toulouse, Oroveso de Norma, le Prince Grémine d’Eugène Onéguine, Oroe (Semiramide) à l’Opéra de Saint-Etienne, Angelotti de Tosca et Monterone de Rigoletto à l’Opéra de Nice, le médecin et le berger (Pelléas et Mélisande), Pistola (Falstaff) et Tom (Un bal masqué) à l’Opéra national de Paris, Theseus (A Midsummer Night’s Dream) à Tours, Lo Zio Bonzo (Madame Butterfly) à l’Opéra de Rouen Normandie, Arkel (Pelléas et Mélisande) à l’Opéra-Comique. Il se produit aussi en concert (Requiem de Verdi, Requiem et Messe en ut de Mozart, Stabat Mater de Rossini).

À retrouver dans