FR EN

Sylvain Chauvelot
Décorateur

De 1980 à 1988, Sylvain Chauvelot a travaillé au Théâtre des Amandiers à Nanterre, comme peintre, ensemblier et décorateur avec Richard Peduzzi, Patrice Chéreau et Pierre Romans (Tonio Kruger de Thomas Mann, Chroniques d’une fin d’après-midi de Tchekhov). Mais c’est surtout le cinéma qui concentre l’essentiel de ses activités. Il collabore en tant qu’ensemblier avec Patrice Chéreau (L’Homme blessé), Régis Wargnier (Indochine), Francis Girod (Délit mineur), Jean‑Daniel Verhaegue (Bouvard et Pécuchet), Maroun Bagdadi (L’Homme voilé) et travaille comme décorateur avec des réalisateurs comme Maurice Pialat (À nos amours, 1982), Patrice Chéreau (Hôtel de France, 1986 ; Ceux qui m’aiment prendront le train, 1997 – Nomination aux Césars avec Richard Peduzzi pour les Meilleurs décors ; Persécution, 2008), Francis Girod (L’Enfance de l’art, 1988), Randa Chahal-Sabbag (Écrans de sable, 1990 ; Civilisées, 1998 ; Le Cerf-volant, 2002), Benoît Jacquot (Pas de scandale, 1999 ; Sade, 2000 ; Tosca, 2001 ; Au fond des bois, 2010 ; Trois cœurs, 2013), Antoine Santana (La Ravisseuse, 2004), Anne Fontaine (Entre ses mains, 2005), Claus Drexel (Une affaire de famille, 2007), Jean Xavier de Lestrade (Sur ta joue ennemie, 2007), Anne Fassio (La Course, 2011). Il est également décorateur pour plusieurs longs métrages télévisés réalisés par Arnaud Selignac (Mort en copropriété; Kazan; Des blouses pas si blanches; Une femme dans la forêt; Vague de sang; Emma Sorel; Si je t’oublie, Sarajevo), Randa Chahal-Sabbag (Un Français au Caire), Hélène Marigny (Un goût de sel), David Korn Brobza (Superbats), Benoît Jacquot (Gaspard de Besse), Antoine Santana (Main basse sur une île)…

À retrouver dans