Roman Burdenko Baryton

Biographie

Né à Barnaoul en Russie, Roman Burdenko a remporté de nombreux concours de chant prestigieux, notamment les Premier prix du Concours international d’Opéra de Moscou et Deuxième prix du Concours Long-Thibaud-Crespin à Paris en 2011, le Troisième prix d’Operalia-Plácido Domingo à Pékin en 2012 et le Deuxième prix du 32e Concours international Hans Gabor-Belvedere à Amsterdam en 2013. 

Parmi ses engagements passés, citons Alfio de Cavalleria rusticana et Tonio de Paillasse au Grand-Théâtre de Genève, le rôle-titre du Prince Igor au Théâtre Bolchoï de Moscou, Stankar de Stiffelio à l’Opéra de Bilbao, Dunois dans une version de concert de La Pucelle d’Orléans de Tchaïkovski au Grand-Théâtre de Genève, Renato d’Un bal masqué au Deutsche Oper de Berlin, Enrico de Lucia di Lammermoor à l’Opéra de Las Palmas, Alfio et Tonio à l’Opéra de Zurich. 

Il a fait ses débuts au Festival Gergiev de Rotterdam dans Ivan le Terrible de Prokofiev, a chanté Ford de Falstaff au Festival de Glyndebourne avec Mark Elder et Richard Jones, Tomsky de La Dame de Pique au Théâtre Mariinsky, le rôle-titre de Nabucco au Grand-Théâtre de Genève. Il a fait ses débuts au Staatsoper de Munich dans le rôle de Belcore de L’Élixir d’amour et a interprété Germont de La Traviata dans le cadre du Glyndebourne Touring et au Théâtre Mariinsky. 

La saison prochaine, il chantera dans Tosca et La Force du destin au Deutsche Oper de Berlin, Aida et Nabucco aux Arènes de Vérone, Il Tabarro à Salzbourg, La Gioconda à Las Palmas et La Dame de Pique au Staatsoper de Munich.

Débuts à l’Opéra national de Paris

À l’affiche

  • Opéra Bastille
  • du 03 septembre au 26 novembre 2022
Réserver

Haut de Page